Petites histoires du Père Castor pour Pâques – Collectif

Editeur : Flammarion Jeunesse

Collection : Père Castor

Parution : 10 mars 2021

Genre : Album Jeunesse, recueil

Résumé : 11 Histoires à partager avec les enfants, petits et grands, pour patienter jusqu’à l’arrivée de œufs, des cloches, des poules et des lapins en chocolat.

Ce volume contient :
Le Premier Œuf de Pâques
Le Petit Lapin malin
Petite Poule noire comme nuit
Trois petits lapins
Bali et les œufs de Pâques
Pas bêtes, les poulettes !
À qui est cet œuf ?
La Petite Poule rouge
Le lapin qui fait peur au loup
Poule Coquette
Pénélope la poule de Pâques

Avis : Vous le savez peut-être maintenant, j’aime beaucoup les recueils d’histoire, ça permet d’en avoir plusieurs sous le coude, et quand c’est thématique, c’est encore mieux ! Ici, 11 histoires sur le thème de Pâques vous attendent pour patienter au mieux avant de pouvoir manger du chocolat le grand jour ! Alors je sais, vous allez me dire « euuuh cocotte (voyez, on reste dans le thème :-P), soit tu es en retard, soit tu as un an d’avance parce que c’est fini Pâques ». Maaaais ce n’est pas ma faute, c’est ce matin dans ma boîte aux lettres que j’ai trouvé ce bel album, alors je me suis dit qu’après tout, autant prolonger un peu les festivités, ça donnera une raison supplémentaire pour grignoter ce qu’il reste des oreilles de votre lapin en chocolat (ne mentez pas, je sais que vous en avez envie !) – et puis, surtout, toutes les histoires ne parlent pas à proprement parler de Pâques, on a parfois juste une histoire de lapin, d’entraide, etc.

Il s’agit donc, comme je vous le disais, d’un recueil d’histoires. Ce n’est pas moins de 11 histoires qu’on trouve ici, avec donc autant d’auteurs et d’illustrateurs. C’est plutôt chouette, ça permet de varier les personnages, les styles. D’autant plus que (et ça j’aime beaucoup), si l’on a un sommaire « normal » au début avec de petits résumés, on trouve à la fin un index par âge, par temps de lecture, mais aussi par thème (comme pour les Petites histoires du Père Castor qui font grandir).

Le premier œuf de Pâques nous raconte comment la tradition de décorer les œufs est née : alors que Poulette vient de pondre son premier œuf, elle décide de participer à l’élection du plus bel œuf. Mais en chemin, moultes péripéties lui arrivent, allant jusqu’à rendre son œuf encore plus unique. Une belle histoire sous forme de conte randonnée, drôle et intelligente, qui parle de différence mais surtout souligne l’importance de croire en soi sans écouter ceux qui veulent nous décourager.

Petite Poule noire comme nuit, c’est un texte quasi poétique, où la petite poule désespère de pondre un jour autre chose que des crottes. Mais, grâce à sa nouvelle amie l’hirondelle, son regard sur elle – et celui que lui portent les autres – va changer à tout jamais.

Trois petits lapins s’aventurent loin de chez eux, ne respectant pas les recommandations de leurs parents. Les voilà bien vite attrapés par des humains, effrayés de passer bientôt à la casserole. Grâce à l’aide de plus petits qu’eux – qu’ils ont pourtant bien trop souvent maltraité – ils pourront regagner sains et saufs leur terrier… et ne plus embêter leurs nouveaux amis. Une belle leçon qui les aura fait grandir… jusqu’à la prochaine bêtise sans doute !

Bali et les œufs de Pâques rassurera les petits qui n’ont pas de jardin et auraient peur d’être oublié par les cloches (ou la poule, ou le lapin de Pâques, comme vous voulez !). Ca m’a rappelé les jours de Pâques pluvieux quand j’étais plus jeune 🙂

Dans pas bêtes, les poulettes, Veinard le renard gourmand va devoir contrer la ruse des poules… enfin s’il le peut ! Avec à qui est cet œuf ? la surprise est de taille (et très drôle !). La petite poule rouge, classique parmi les classiques joue sur la répétition et offre une belle petite morale : avant de vouloir récolter le résultat du dur labeur des autres, peut-être faut-il commencer par se bouger avant ?

Je ne vous ai pas parlé de toutes les histoires, mais grosso modo voici mes préférées. En tout cas, sachez que vous en aurez pour quelques années, puisque les histoires peuvent correspondre aux enfants de 2 à 5 ans. Au-delà des histoires qui font sourire, on trouve beaucoup de tendresse, d’entraide, de ruse, on parle de confiance, d’amitié, de différence, de peur, de famille, et c’est vraiment chouette d’avoir autant de thèmes variés !

Comme je vous le disais plus tôt, si les auteurs changent, les illustrateurs aussi. Vous aurez sûrement vos préférences, en tout cas, dès la couverture, j’ai apprécié le côté coloré, printanier qui ressort de cet album. Visuellement, c’est vraiment très agréable à regarder.

En bref (il est temps d’arrêter là, cet article devient beaucoup trop long :-P), voici un joli recueil qui ravira les enfants qui aiment les histoires, qu’elles soient classiques, qu’elles parlent d’animaux ou qu’elles soient drôles, porteuses de messages : il y en aura pour tous les goûts !

Merci aux éditions Flammarion et Père Castor pour la confiance et l’envoi !

8 réflexions sur “Petites histoires du Père Castor pour Pâques – Collectif

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s