Max et les poissons – Sophie Adriansen

Editeur : Nathan

Parution : 5 février 2015

Genre : Jeunesse

Résumé : Max a un poisson rouge ! C’est sa récompense : à l’école, il a reçu un prix d’excellence. Max a aussi une étoile jaune sur la poitrine. Il la trouve jolie, mais ses camarades se moquent de lui et disent qu’elle sent mauvais. Il ne comprend pas pourquoi. Comme il ne comprend pas cette histoire de « rafle » dont parlent ses parents. Ils disent qu’elle aura lieu demain, mais c’est impossible : demain, c’est son anniversaire ! Il sait déjà que sa sœur lui a fait un cadre en pâte à sel et il espère que ses parents lui offriront un second poisson…

Avis : Le jour où Max reçoit le prix d’excellence à l’école, il est aux anges ! Le voilà qui rentre avec un joli poisson rouge à la maison, qu’il décide d’appeler Auguste. Depuis quelques temps, Max doit porter une étoile jaune – même qu’à l’école, certains se moquent et disent qu’il sent mauvais. Il a aussi une carte de rationnement, comme sa famille. Maman a mis de côté tout ce qu’il faut pour lui faire un gâteau : demain c’est son anniversaire. Mais le lendemain, on les oblige à quitter leur appartement, pour les regrouper, avec des milliers d’autres gens dans un palais des sports plein de gradins. Max ne sait pas trop ce qui se passe, mais il voit bien que maman est triste…

Vous l’aurez peut-être deviné, ce roman se passe en plein milieu de la Seconde Guerre Mondiale et, avec ses parents et sa sœur, Max se retrouve victime d’une rafle pour la simple et bonne raison qu’ils sont juifs. Grâce à une résistance organisée à l’extérieur, le petit garçon pourra s’échapper, avec l’espoir de revoir les siens un jour.

Avec moins de 100 pages, ce roman se lit très facilement, grâce à une écriture simple et fluide, agréable. Il aborde une épouvantable période de notre histoire à travers les yeux innocents d’un enfant qui ne comprend pas tout ce qu’il voit. C’est pur, juste, touchant (sans parler de la fin qui prend au cœur). Cela permet aussi aux jeunes lecteurs de découvrir le contexte, l’étoile jaune, les rafles, mais aussi la résistance.

A la fin du livre, on trouve une petite chronologie et des explications afin de mieux comprendre l’époque.

Vous l’aurez compris, voici un texte important, touchant, simple et accessible pour que les jeunes lecteurs (dès 9 ans) découvre cette part importante de l’Histoire.

10 réflexions sur “Max et les poissons – Sophie Adriansen

  1. Je ne sais pas si j’ai envie de le lire moi-même tant le sujet est fort, et en même temps c’est tellement important… J’ai envie de l’offrir, à defaut de le lire moi-même – quoique je le lirai forcément, dans ce cas.

    • Oui je vois ce que tu veux dire ! après ça reste à destination des jeunes lecteurs donc il n’y a rien de trash… c’est juste que, forcément, nous en tant qu’adultes on comprend bien ce qu’il se passe !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s