Mortel printemps – Claire Gratias

Editeur : Le Muscadier

Collection : Rester Vivant

Parution : 25 mars 2021

Genre : Ado, policier

Résumé : En ce mois d’avril, tout allait bien pour Hugo, Vadim et leurs deux amis Léa et Rémi. Et voilà que, dans leur village paisible, quelqu’un est assassiné. Une personne qu’ils connaissaient bien. Or, très vite, les soupçons des gendarmes se portent sur l’un d’entre eux…

Leur amitié résistera-t-elle à la véritable tornade qui balaie ce printemps placé sous le signe de la mort et des mensonges ?

Avis : Vadim, Hugo, Léa et Rémi mènent une ville tranquille, entre cours et sorties entre amis. Une vie qui va soudainement basculer lorsque l’un d’eux se retrouve suspecté du meurtre de quelqu’un de leur entourage. Si les trois autres mettent tout en œuvre pour l’aider, un doute persiste toutefois : et si c’était lui ? Seulement, si ce n’est pas lui, pourquoi se cache-t-il ? Et qui d’autre aurait pu tuer cette personne ? Pour l’innocenter, il leur faudra peut-être bien trouver le véritable coupable…

Dès les premières pages, je me suis retrouvée happée par ce roman : j’ai adoré la construction. Le prologue nous explique que « l’éditeur » a reçu de mystérieuses notes formant cette incroyable histoire. Et en effet, le récit est parfois entrecoupé de notes apportant ça et là un détail, une explication. L’idée que l’un des protagoniste de cette histoire, l’ayant vécue de l’intérieur décide de la partager avec nous 20 ans plus tard est plutôt sympa (à tel point qu’au début j’ai bugué, me demandant s’il s’agissait d’une histoire vraie… la fatigue dirons-nous 😛 ).

Au niveau des personnages, justement, j’ai beaucoup aimé cette bande d’amis, soudée, et qui pourtant sera éprouvée par cette épreuve et les secrets, les mensonges, les doutes. Sans aucune certitude, on espère que le suspect ne sera finalement pas le coupable tant il est attachant, notamment dans ses oppositions avec son père que j’ai trouvé un peu trop injuste.

Au fur et à mesure de ma lecture, j’ai commencé à voir un scénario se dessiner. J’étais fière de moi, et en même temps, j’espérais me tromper (je trouve ça tellement plus cool quand on ne voit rien venir). Verdict ? Eh bien, je dois dire que Claire Gratias m’a bien baladée : la fin, ainsi que l’épilogue m’ont réellement surprise, j’ai adoré et n’y aurais jamais pensé.

En bref, voici un thriller superbement écrit, complètement haletant, parsemé de rebondissements, qui captive jusqu’à la toute fin.

Merci aux éditions le Muscadier pour la confiance et l’envoi !

18 réflexions sur “Mortel printemps – Claire Gratias

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s