Grosse colère – Mireille d’Allancé

Editeur : l’école des loisirs

Parution : 1er avril 2000

Genre : Album jeunesse

Avis : Classique parmi les classiques, je crois que l’on trouve cet album dans presque toutes les écoles, bibliothèques ou librairies, ainsi que dans un nombre incalculable de foyers. Et pourtant, il m’aura fallu près de 20 ans après sa première édition pour le découvrir à mon tour.

Robert n’a pas passé une bonne journée. Alors quand son père lui demande d’enlever ses chaussures, il les jette à l’autre bout de la pièce. Devant ses épinards, il répond à son père, qui l’envoie se calmer dans sa chambre. Une fois en haut, il sent quelque chose sortir de lui, une drôle de chose toute rouge, qui grandit, avant de mettre la pièce sans dessus dessous. Si au début, c’est rigolo, bien vite Robert craint pour ses jouets préférés et lui demande de s’arrêter. Zou, dehors la vilaine chose toute rouge ! Quant à lui, il se met à redresser, ramasser, retaper tout ce qui a été dérangé, se calmant peu à peu.

Dans cet album, sans qu’à aucun moment le ton ne soit moralisateur, on aborde clairement la question de la colère. Robert est furieux et, comme tout enfant, il n’arrive pas forcément à gérer cette émotion. Alors elle sort, presque malgré lui, elle le dépasse et explose d’un coup, jusqu’à son apaisement. J’aime le fait que la colère soit représentée extérieure à l’enfant, ayant sa propre volonté de retourner la chambre : effectivement, ce n’est pas toujours facile de canaliser sa colère sur le coup, on peut avoir le sentiment de ne pas la maîtriser. Cela permet de déculpabiliser l’enfant tout en lui expliquant ce mécanisme.

Pour être honnête, je ne suis pas particulièrement fan des illustrations, plutôt simples, mais il ne faut pas oublier que cet album a 20 ans, c’est normal qu’il n’ait rien à voir avec ce que l’on peut trouver aujourd’hui – et puis l’histoire en elle-même est pleine de qualités, donc c’est ok ! Surtout, les traits sont bien expressifs, on comprend tout de suite l’état dans lequel est Robert (qui évolue au fur et à mesure) et ce que représente cette masse rouge.

En bref, voici un album qui rappelle qu’il est normal et nécessaire d’évacuer la colère – émotion tout à fait naturelle -, qu’après la tempête, le calme finit par revenir.

Merci aux éditions de l’école des loisirs pour la confiance et l’envoi !

11 réflexions sur “Grosse colère – Mireille d’Allancé

  1. J’ai travaillé sur cet album à la fac pendant mes cours et ça reste vraiment un classique, que les profs conseillent encore aujourd’hui ^^
    Je le trouve vraiment très bien fait

  2. Pingback: Maman ! – Mireille d’Allancé | ☆ L'heure de lire ☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s