Three Dark Crowns, tome 1 – Kendare Blake 

Editeur : Leha Jeunesse

Parution : 15 octobre 2021

Genre : Fantasy, YA

Résumé : À chaque génération, sur l’île de Fennbirn, des triplées voient le jour : trois reines, toutes héritières légitimes de la couronne et chacune détentrice d’une magie convoitée.

Mirabella est une puissante élémentaire, qui a le don d’allumer des flammes affamées ou de déclencher des tempêtes vicieuses. Katharine est une empoisonneuse, capable d’ingérer les poisons les plus mortels sans en subir les effets. Arsinoé, une naturaliste, a la capacité, dit-on, de couvrir les arbres de fruits et de contrôler les animaux les plus féroces.

Mais pour obtenir le trône, la naissance ne suffit pas : le pouvoir se gagne au prix du sang. La nuit où les trois soeurs atteignent leurs seize ans, les hostilités sont lancées. Elles ont un an pour s’entretuer.

De cet affrontement à mort, une seule sortira vivante et emportera la couronne !

Avis : A force de le voir partout, d’en entendre parler, et grâce à son résumé ce roman me tentait énormément. Aussi horrible que cela puisse paraître dit comme ça, j’aimais beaucoup l’idée de ces trois sœurs obligées de s’affronter – ce qui m’a fait un peu penser à Rule de Ellen Goodlett que j’avais beaucoup aimé. Au final, après avoir vu plusieurs avis divergents sur ce nouveau titre de Kendare Blake il est plus que temps de vous livrer le mien !

Sur l’île de Fennbirn la tradition veut que la future reine sera l’une des triplées de la nouvelle génération. Pour accéder au trône, une seule règle : éliminer ses concurrentes. Pour cela, à partir de leurs 16 ans, les princesses ont un an, ni plus ni moins, pour s’entretuer. Quand débute ce roman, nous faisons la connaissances des trois prétendantes au titre. Mirabella la talentueuse, dont le pouvoir est lié aux éléments ; Katharine l’empoisonneuse qui se délecte des poisons les plus mortels ; Arsinoé, la naturaliste, capable d’apprivoiser les bêtes et la nature. Enfin, tout ça, c’est ce qui se dit… Séparées dès la naissance, les trois sœurs devront bientôt s’affronter à mort. Mais chaque camp craint le dénouement, les princesses n’étant pas toujours ce que la rumeur laisse croire…

Comme dit dans l’intro de mon article, j’ai beaucoup aimé l’idée de base de ce roman, et plus encore le fait de justement suivre chacune de ces jeunes femmes tour à tour : rien de mieux pour toutes les connaître. De ce fait, j’ai beaucoup aimé Arsinoé et son caractère, mais aussi son amie Jules et leur histoire. Au fil des chapitres je me suis attachée à Mirabella, grâce notamment à son courage et ses décisions. J’ai eu un peu plus de mal avec Katharine, dans le sens où je l’ai trouvé plus faible, plus passive que ses sœurs. Mais là où les trois se rejoignent, c’est que j’ai eu énormément d’empathie pour leur situation : élevées dans l’idée de devoir un jour tuer ses sœurs, mais aussi chaque jour devoir composer avec la pression, les complots, impossible de ne pas s’attacher à elles et espérer un dénouement moins macabre.

Grâce à l’alternance de points de vue, les chapitres sont assez courts et le roman se lit vite. Honnêtement, je pense que j’aurais pu le lire en quelques jours à peine si… je n’avais pas eu le travail, les filles à la maison, et le contexte sanitaire que l’on connaît bien en ce moment. Du coup j’ai traîné ma lecture sur un mois environ, ce dont je suis la première horrifiée quand je vois le rythme de lecture que j’avais avant ! Toujours est-il que le style est fluide et l’intrigue prenante. Après, pour être honnête, j’ai trouvé qu’il y avait parfois malgré tout des longueurs, des passages qui ne faisaient pas avancer l’intrigue (et qui me frustrait un peu vu que j’avais déjà du mal à trouver du temps pour lire, ahah !) alors qu’à côté de ça certaines relations se nouent bien vite, mais j’étais très curieuse de savoir comment se premier tome allait se terminer. D’ailleurs on voit aussi se dessiner un début de triangle amoureux, chose que je n’affectionne pas spécialement donc à voir la suite…

Ce que j’ai préféré, c’est sûrement ces complots qui entraînent mystères et retournements de situation -puisqu’on comprend bien vite que les princesses ne sont que des pantins, un moyen pour leur clan d’accéder au pouvoir. D’ailleurs, tout s’accélère à la fin où action et rebondissements sont au rendez-vous, de quoi faire oublier les passages plus lents et donner trèèèès envie d’être à dans quelques mois pour découvrir la suite !

Au final, plutôt introductif, ce premier tome nous présente un univers intéressant où magie, complots et pouvoir règnent en maîtres.

Merci aux éditions Leya pour la confiance et l’envoi !

20 réflexions sur “Three Dark Crowns, tome 1 – Kendare Blake 

  1. Hello,
    L’histoire semble intéressante et d’autant plus si l’auteur est capable de la conduire vers un chemin qui est capable de nous surprendre puisque tout semble déjà tracé dans le destin des soeurs.
    Ceci étant, c’est dommage se manque de rythme. Je ne pense pas le lire pour l’instant.
    Merci pour ton retour

  2. Je ne connaissais pas du tout avant de lire ta chronique ! (Et je compatie pour la vitesse de lecture, ça peut être un peu déprimant quand on ne lit plus autant qu’à une époque)
    En tous cas, il semble vraiment sympa, je pense que si je le croise à la bibliothèque ou autre je m’arrêterai dessus.

  3. L’histoire m’a l’air effectivement pas mal avec ces trois soeurs qui se déchirent. L’alternance de point de vue quand c’est maîtrisé est effectivement très agréable à lire. Il pourrait m’intéresser si ma PAL n’était pas si grande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s