Il nous restera ça – Virginie Grimaldi

Editeur : Fayard

Parution : 4 mai 2022

Genre : Littérature française

Résumé : À 33 ans, Iris trimballe sa vie dans une valise.
Théo, 18 ans, a peu de rêves, car ils en foutent partout quand ils se brisent. 
À 74 ans, Jeanne regarde son existence dans le rétroviseur. 
Rien ne les destinait à se rencontrer. 
Quand le hasard les réunit sous le même toit, ces trois êtres abîmés vont devoir apprendre à vivre ensemble. La jeune femme mystérieuse, le garçon gouailleur et la dame discrète se retrouvent malgré eux dans une colocation qui leur réserve bien des surprises.
C’est l’histoire de trois solitudes qui se percutent, de ces rencontres inattendues qui sonnent comme des évidences.

Avis : Depuis 4 ans, la sortie d’un nouveau roman de Virginie Grimaldi est devenue pour moi un rendez-vous incontournable. Même plus besoin de lire le résumé avant de me lancer, je lui fais une confiance aveugle. Des fois, j’arrive à retarder le moment de commencer le roman, une manière de le faire durer un peu plus, mais cette année, aussitôt reçu, aussitôt dévoré !

Depuis le décès de son mari, Jeanne a du mal à s’en sortir financièrement – et même là, à l’intérieur, du côté du cœur et de la tête, c’est pas vraiment jojo. C’est comme ça qu’elle se retrouve à louer deux chambres, l’une à Iris, l’autre à Théo, deux être aussi différents qu’ils sont semblables par ce besoin vital de trouver un toit. Dès lors commence une surprenante collocation qui bouleversera la vie de ces trois êtres cabossés.

Lire un roman de Virginie Grimaldi, c’est plonger tout entier – avec les yeux, les tripes, le cœur, le cerveau – dans une histoire qui parle de la vie. Rien d’extraordinaire, rien de fou me direz-vous, et pourtant, Virginie en fait quelque chose d’unique et surprenant (oui, vraiment, on a des révélations ou des retournements qu’on ne voit pas toujours venir). Comme à chaque fois, on fait la connaissance de personnages bouleversants, inoubliables, le genre à nous manquer dès la dernière page tournée. Avec eux, j’ai pleuré, un peu, beaucoup, passionnément, et j’ai explosé de rire, fort, souvent, éperdument, parfois sans m’y attendre, au détour d’une phrase, d’une réplique (ah, Jeanne et son seum). Plus haut j’ai employé le mot unique : la plume de l’autrice l’est, assurément. Travaillée, drôle, pleine d’émotions, puissante.

Peut-être souhaiteriez-vous en savoir davantage sur nos trois personnages principaux, qui se laissent tour à tour la parole ? Théo, Iris, Jeanne. Des êtres courageux, écorchés par la vie, la maladie, les autres, brisés par le deuil, les déceptions, par le corps qui se dérobe, le manque de confiance, la violence verbale, physique, la peur qui étrangle. Des êtres qui vont se trouver, s’accrocher, se reconstruire, redécouvrir le soleil derrière les nuages. Ensemble. Jeanne m’a profondément touchée, Iris m’a bouleversée, j’aurais adoré rencontrer Théo. Tous m’ont épatée par leur force, leur chemin. Et à tous, je ne peux que souhaiter le meilleur.

Merci Virginie pour l’espoir, pour la lumière, pour les larmes et les rires, pour cette humanité.

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite fortement à rendre une petite visite à votre libraire 😀


« Tout au long de notre existence, nous rencontrons des milliers de personnes. Ce sont d’invisibles lignes qui se créent entre elles et nous, et qui construisent l’être que l’on est. Certains liens sont éphémères, d’autres sont durables, tous exercent une influence sur notre existence. De la personne avec laquelle on échange quelques mots dans une file d’attente à celle avec qui on choisit de partager un bout de chemin. »

De la même autrice :

16 réflexions sur “Il nous restera ça – Virginie Grimaldi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s