Les enfants sont rois – Delphine de Vigan

Editeur : Gallimard

Parution : 4 mars 2021

Genre : Littérature

Résumé : « La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité. “ On dirait une enfant ”, pensa la première, “elle ressemble à une poupée”, songea la seconde.
Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. »

À travers l’histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.

Avis : Voici encore un roman qui me faisait trèèèès envie de par son sujet (la preuve en est qu’il a vite rejoint ma PAL au moment de sa sortie) tout en m’effrayant : je l’ai tellement vu passer sur les réseaux sociaux à une époque que ça a eu un effet répulsif sur moi et que j’ai préféré attendre que l’engouement redescende. Au final, c’est grâce aux stories de Manon de @labibliothequedeGaspard sur Instagram que j’ai décidé de le découvrir enfin. Bon, je l’ai fini début février, et on est mi-juin, touuuut va bien !

Mélanie et Clara ont grandi avec Loft Story, la première en famille, la seconde en secret. Quand cette dernière entre dans la Police, la première rêve de gloire et de paillettes. C’est grâce à ses deux enfants que le succès va faire son entrée dans sa vie, à coup de réseaux sociaux, vidéos et autres stories. Vous vous demandez le lien entre Mélanie et Clara ? C’est malheureusement lorsqu’un drame fera irruption dans la vie de la successful mom que leurs chemins vont se croiser.

A travers la disparition d’une petite fille, star des réseaux, dont chaque détail de la vie est mis en ligne, Delphine de Vigan nous parle d’un sujet terriblement d’actualité : les dangers des réseaux, la malveillance que l’on peut trouver en ligne, l’aveuglement des parents. Mais tout ça nous fait également réfléchir sur l’enfance v(i)olée de ces enfants, à qui on ne demande pas leur avis, et qui souvent trouvent ça génial d’être connus et reconnus dans la rue alors même que leurs conditions de travail ne sont pas protégées. Ce roman fait froid dans le dos, parce qu’on sait que ça existe et parce que les dérives ne sont jamais bien loin.

Evidemment, j’ai détesté Mélanie qui ne voit qu’une manière d’oublier sa vie d’avant, ses complexes, d’atteindre sa vie rêvée, aveuglée par le succès au détriment de ses enfants. Probablement que ce roman n’a pas plu à tout le monde, et qu’il n’est pas une raison de mettre tout le monde dans le même sac, n’empêche qu’il est nécessaire de rester vigilant – par exemple je montre peu de choses persos sur les réseaux, mais finalement c’est déjà beaucoup, et pas forcément pour les meilleures réseaux (on ne va pas se mentir, quand je parle de mes filles, c’est parce que je suis fière, et rien que dire leurs prénoms c’est déjà beaucoup). Delphine de Vigan creuse la psychologie de ses personnages, et c’est une des choses que j’ai le plus aimé ici.

Bien que romancé et fictionnel, avec une enquête policière (mais sans être un vrai polar), ce roman aurait très bien pu être un témoignage ou un fais divers, et c’est sûrement pour ça qu’il m’a autant fait froid dans le dos tant tout est réaliste. En revanche je m’attendais à quelque chose de plus surprenant pour la révélation finale, même si en réalité on focalise tant sur le message, sur ce que l’autrice dénonce, que cela ne m’a pas trop dérangée.

Premier roman que je découvrais de l’autrice mais sûrement pas le dernier, Les enfants sont rois est un roman qui se lit à toute vitesse dans un mélange de fascination et d’effroi. A lire pour prendre conscience des dérives des réseaux.

14 réflexions sur “Les enfants sont rois – Delphine de Vigan

    • Oui c’était le premier roman que je lisais d’elle ! après je trouve ça intéressant de le lire pour se faire sa propre idée, on en a tellement entendu parler (et le sujet m’intéressait) !

  1. C’est super interessant que ce genre d’histoire soit racontée en roman ! Je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire derrière le titre.
    J’aime beaucoup ton avis. J’apprécierais surement de lire ces roman.

  2. Je ne connaissais pas du tout ce livre ! Je ne me sens pas spécialement concernée et il ne m’attire pas plus que ça, mais ta chronique est intéressante. Je comprends pour la lecture des romans après engouement, les romans encensés ont tendance à me faire fuir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s