Les libraires gauchers de Londres – Garth Nix

Editeur : Editions Leha

Parution : 13 mai 2022

Genre : Young adult

Traduction : Florence Bury

Résumé : Londres, 1983 – ou presque. Armée de maigres indices, Susan part à la recherche du père qu’elle n’a jamais vu. Mais sa source la plus prometteuse est en réalité une créature du monde magique, qu’un libraire très spécial élimine sous son nez.

Car les libraires sont avant tout les garants de l’équilibre entre le monde réel et le monde mythique – quand ils ne s’occupent pas de vendre des livres. Merlin et Viviane en font partie, et leurs pouvoirs hors normes ne seront pas de trop pour sortir Susan des mauvais pas où elle a le don de se fourrer.

Avis : Si vous avez suivi mes posts sur Instagram vous le savez : ce roman me tentait énormément. Evidemment, avec un tel titre et ce résumé, je ne pouvais pas résister !

Bien décidée à découvrir l’identité de son père, Susan quitte sa campagne pour se rendre à Londres. Mais sa seule piste s’éteint lorsqu’elle assiste à la mort pour le moins spectaculaire d’Oncle Franck. Sauvée par Merlin, jeune et fantasque libraire, la jeune femme plonge, bien malgré elle, tout droit dans un monde fantastique et dangereux, où d’étranges créatures semblent déterminées à mettre la main sur elle. Que peuvent-elles bien lui vouloir ? En compagnie de Merlin et de la sœur de ce dernier, Susan part à la recherche de son passé – et d’elle-même… à condition de parvenir à déjouer pièges et complots.

Très rapidement, nous nous retrouvons plongés dans un univers dense et foisonnant, à la mythologie riche et travaillée. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé ce monde, très immersif, créé par l’auteur ! C’est la mention du métier de libraire qui m’a fait choisir ce roman, et j’ai adoré l’idée que ces êtres supérieurs (mais si, mais si) soient dotés de pouvoirs – différents d’ailleurs selon qu’ils soient droitiers ou gauchers, chargés de préserver l’équilibre entre le monde connu, réel, et le monde ancien, peuplé de créatures et autres dangers. Si certaines créatures font échos à d’autres que l’ont connaît bien (les gobelins, ou les suçoteurs qui ne sont pas sans nous rappeler les vampires), j’ai beaucoup aimé l’originalité d’autres, comme le fils-du-chaudron. Les rebondissements sont nombreux, le récit est dynamique et nos personnages ne tiennent pas en place : on ne s’ennuie pas une seconde !

Justement, les personnages, parlons-en ! Si j’ai trouvé que Susan acceptait un peu trop facilement tout ce qui lui tombe sur la tête, je l’ai malgré tout trouvée attachante, courageuse et déterminée. J’ai également bien aimé Viviane, plus posée que les deux autres peut-être, mais j’avoue que ma préférence va à Merlin, pour sa sensibilité, sa fantaisie, sa liberté.

Pour autant, j’ai mis un petit moment à lire ce roman. Je ne sais pas si c’est la traduction ou le style de l’auteur, mais j’ai trouvé que c’était parfois complexe, que le tout manquait de fluidité et quelques longueurs m’ont fait sortir de ma lecture. De plus, j’aurais aimé que le métier de libraire soit plus important dans l’intrigue, mais au final ce n’est presque qu’anecdotique. D’ailleurs, je ne comprends pas trop pour le titre focalise sur les gauchers alors que Viviane par exemple est très présente mais droitière.

En bref, malgré ces petits bémols, j’ai apprécié ma lecture grâce aux personnages attachants, au rythme dynamique et à l’univers riche et passionnant créé par l’auteur.

9 réflexions sur “Les libraires gauchers de Londres – Garth Nix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s