Journal d’un enfant de lune – Joris Chamblain & Anne-Lise Nalin

9782875804372.jpg

 

Éditeur : Kennes

Parution : 11 octobre 2017

Genre : BD Jeunesse

 

Résumé : Morgane a seize ans. Elle vient d’emménager dans une nouvelle maison, avec ses parents et son petit frère. Tandis qu’elle déballe ses cartons, elle retrouve un journal intime caché derrière un radiateur. C’est celui de Maxime, un jeune homme de dix-sept ans, qui y raconte son étrange maladie qui l’empêche de vivre à la lumière du jour. C’est un enfant de la lune…

 

Avis : Avant même de savoir de quoi parlait cette bande dessinée, je savais qu’il me la fallait : j’étais tombée sous le charme de cette magnifique couverture, de cette silhouette mystérieuse. Et quand j’ai lu le résumé, il n’y avait plus de place pour l’hésitation, il fallait que je découvre cette histoire.

Morgane vient d’emménager avec ses parents et son petit frère dans une nouvelle maison. Morgane, c’est une ado comme une autre, elle râle un peu quand ses parents lui demandent de faire quelque chose – et surtout de garder son frère, elle ne parle pas trop à ses parents et surtout pas de ce qu’elle ressent. Et puis, c’est jamais facile de laisser ses amis derrière soit. Le soir même de son emménagement, elle trouve derrière le radiateur de sa chambre le journal intime de Maxime, qui a vécu ici avant elle. Maxime a une particularité, c’est un enfant de la lune. Et lire son journal va changer la vie de Morgane, qui décide de devenir bénévole pour une association des enfants de la lune.

Lire cette histoire m’a fait verser quelques larmes. Imaginez. Chaque jour, vous faites des choses qui vous semblent tellement banales. Comme aller au boulot, en cours, en courses. Toutes ces actions qui nécessitent de sortir de chez vous, de rencontrer des gens. Ça nous semble tellement banal qu’on ne réfléchit pas au fait que certaines personnes n’ont pas cette chance. Et Maxime en fait partie, ici. Il souffre de Xeroderma Pigmentosum. Obligé de porter de drôles de combinaisons pour pouvoir sortir, ou que ses parents fassent des travaux plus qu’onéreux pour aménager la maison et permettre à leur enfant de se balader dans la maison sans craindre les rayons du soleil. Même quand il trouve cette association, qui l’aide un peu, qui lui permet de rencontrer d’autres enfants qui eux, ne le jugeront pas, il est rattrapé par sa culpabilité.

J’ai été bouleversée par l’histoire de Maxime, qui souffre de cette maladie qui a un tel impact sur sa vie. Au fur et à mesure qu’on découvre son journal, les pages sont de plus en plus sombres, et comme Morgane, on a le cœur qui se sert, comme elle, on a peur de ce qu’il a pu faire … De façon plus direct, c’est par le biais de Morgane qu’on découvre cette maladie, alors qu’elle passe quelques jours avec sa famille auprès d’une association et d’enfants de la lune. Des enfants comme tous les autres, avec des rêves, des envies. Des enfants qui ne demandent rien d’autres que de pouvoir voir la mer ou jouer, courir dans un jardin. Mais des enfants qui doivent prendre de multiples précautions avant de pouvoir mettre un orteil dehors.

Morgane va s’ouvrir un peu avec cette aventure : partager un secret avec son père, parler à ses parents de ce qu’elle découvre, renforcer sa complicité avec sa meilleure amie. Et surtout, se mettre au service des autres. Réaliser la chance qu’elle a d’avoir une vie « normale ». Le temps d’un été, la jeune fille renfermée sur elle-même va un peu grandir, se découvrir. Tomber amoureuse, aussi, même si c’est de quelqu’un qu’elle n’a jamais vraiment vu. Au final, même si la fin m’a un peu surprise, ce n’est pas ce qui importe le plus, parce que la jeune fille s’est trouvée, a découvert autre chose qui, j’en suis sûre, marquera sa vie. Et puis j’y ai découvert un message d’espoir, une fin heureuse, pleine d’amour.

Les illustrations de la bande dessinée sont juste magnifiques. Si déjà j’étais conquise avec la superbe couverture, l’intérieur est aussi de qualité. Les couleurs, l’ambiance, tout participe à la beauté de cet album, renforçant au passage le texte qu’on découvre simultanément.

Vous vous en doutez, j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire touchante et bouleversante, ainsi que découvrir un peu plus ce que peuvent vivre ces enfants de la lune. D’ailleurs, si vous ne connaissez pas trop cette maladie, n’hésitez pas à vous rendre sur ce site internet.

 

Un grand merci aux éditions Kennes pour la confiance et la belle découverte !

 

Pour découvrir la bande-annonce de cette bande dessinée, c’est par ici !

 

libr

Pour acheter cette bande dessinée, c’est par ici !

9 réflexions sur “Journal d’un enfant de lune – Joris Chamblain & Anne-Lise Nalin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s