La dramaturge – Gaëlle Magnier

22688725_1161163977316521_2716983270698621633_n.jpg

 

Éditeur : Gloriana

Collection : Historia

Parution : 11 décembre 2017

Genre :  Romance historique

 

Résumé : Dans le Londres victorien se cotoient deux êtres que tout oppose… Et pourtant.

Aidan Taylor rêve d’écriture et de théâtre. Son ambition ? Devenir dramaturge. Mais sa condition de femme constitue un réel obstacle face aux directeurs qu’elle sollicite pour produire sa pièce. Prête à tout pour vivre son rêve, elle n’hésite pas à sauter le pas et à troquer ses robes contre un pantalon et une redingote, dans le but d’être traitée de manière équitable. Dorian Swanson est, quant à lui, un jeune dandy mélancolique poursuivi par ses propres démons. Sa dernière chance ? Prendre la direction du théâtre familial afin de prouver ses capacités à son père. Entre aspirations et provocations, Aidan et Dorian vont devoir faire face aux caractères affirmés des comédiens de la troupe de l’Orpheus et aux conséquences de leurs agissements. Aidan saura-t-elle choisir entre la passion et l’ambition ?

 

Avis : Quand j’ai commencé ce roman, je ne savais trop où je m’embarquais, mais le titre me plaisait déjà. J’aime beaucoup le théâtre, et tout ce qui s’y rapporte. De plus, l’histoire se passe au XIXème siècle à Londres, ce qui n’était pas pour me déplaire ! Et regardez-moi cette magnifique couverture !

Aidan Taylor est une modeste fille de tailleur (ça ne s’invente pas avec un tel nom …). Mais grâce à une cliente de son père, elle a eu accès à une magnifique bibliothèque et s’est ainsi frottée aux auteurs classiques dès son plus son âge. C’est ça, qui lui a donné le goût du théâtre notamment, et ce rêve plus précisément : celui d’être un jour dramaturge. Mais à cette époque, c’est loin d’être évident pour une femme. Après avoir un peu prospecté, elle ne trouve que des portes fermées. Plus qu’une solution : se déguiser en homme ! La voilà engagée à l’Orphéus, prête à vivre son rêve … si tout se passe comme prévu et que personne ne trouve son secret avant la première !

Comme je disais, ce roman avait tout pour me plaire : le lieu, l’époque, le thème. Et je dois reconnaître que j’ai passé un très bon moment avec cette histoire, même si tout n’est peut-être pas parfait – mais j’y reviendrai plus tard. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Aidan, prête à tout pour toucher son rêve du bout des doigts. J’ai aimé découvrir sa famille, mais aussi sa relation avec les acteurs de sa pièce – certains étant plus sympathiques que d’autres ! Le personnage du père de Dorian amène un petit obstacle bienvenu, mais pas que, j’ai trouvé ça bien. Dorian enfin m’a au début laissée de marbre, mais à partir du moment où il reconnaît à la jeune fille qu’il sait qu’elle est une femme, je l’ai préféré.

Il s’agit ici d’un premier roman, et j’ai trouvé que parfois, ça se ressentait parfois. Certaines phrases sont un peu lourdes ou maladroites – mais je pense que c’est aussi l’éditeur qui aurait dû modifier un peu. En soi, rien de bien dérangeant. Par contre, voilà, cette histoire est prévisible et plutôt déjà vu. Disons que ce n’est pas novateur, une femme obligée de se déguiser en homme car la société n’accepterait pas qu’elle fasse le boulot d’un homme. D’ailleurs, même si ce n’est pas exactement la même chose, ça m’a fait penser au film Shakespeare in love. Et puis, il n’y a pas de grandes surprises : puisque les deux familles sont présentées, on sait que Aidan sera embauchée, et on devine facilement qu’une romance va naître entre elle et le directeur. On devine également rapidement le lien qui a pu exister entre Lady Isabelle et Aidan ; la fin est également attendue, les choses se résolvent plutôt facilement à chaque fois.

Au final, une lecture sympathique, ponctuée d’une romance agréable, bien que prévisible et sans trop de rebondissements. Au-delà de ça, ce que j’ai préféré peut-être, c’est l’évocation du contexte, de la condition de la femme à l’époque.

 

Merci aux éditions Gloriana pour la confiance et la découverte !

 

logo1-copie

10 réflexions sur “La dramaturge – Gaëlle Magnier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s