Moi, Ligia, Sirène / Moi, le Minotaure / Moi, Méduse / Moi, Polyphème, Cyclope – Sylvie Baussier

Editeur : Scrineo

Collection : Mythologie

Parution : août 2020 / janvier 2021

Genre : Roman jeunesse, doc

Avis : Quand j’étais plus jeune, j’étais passionnée de mythologie grecque. Genre, vraiment. Je ne compte plus le nombre de livres que j’avais sur le sujet, que je connaissais par cœur, et que je redévorais pourtant inlassablement. En grandissant je me suis un peu calmée de ce point de vue, mais j’aime toujours autant relire ces récits riches, passionnants et captivants, parfois légèrement effrayants quant à ce qu’ils laissent entrevoir de l’humanité, ou tout simplement découvrir de nouveaux ouvrages sur le sujet.

Récemment, les éditions Scrineo, par la plume aguerrie de Sylvie Baussier, ont sorti une nouvelle collection, donnant enfin la parole aux « méchants », aux monstres, à ceux bien souvent décrits comme sanguinaires ou impitoyables, sans qu’on ne sache vraiment comment ils en sont arrivés là. Et s’ils étaient eux aussi les victimes des jeux des dieux ?

J’imagine que vous avez tous déjà entendu parler de Polyphème, le Cyclope que croise Ulysse lors de son périple ? Ce dernier est souvent décrit comme un homme ingénieux, rusé mais est-ce que vous vous êtes déjà mis à la place de Polyphème ? Finalement, Ulysse et ses hommes s’introduisent chez lui dans le but de le piller, avant de l’agresser, au lieu de simplement lui demander des vivres ou l’hospitalité.

Méduse, elle, est souvent décrite comme horrible et sans cœur, puisqu’elle pétrifie tous ceux qui daignent la regarder. Oui, mais… savez-vous comment elle est en arrivée là ? Jeune fille fière de sa chevelure, admirée par les hommes, abusée par Poséidon, jalousée par Athéna, c’est cette dernière qui sera à l’origine de sa transformation et de ses malheurs, sans qu’elle n’ait rien fait pour mériter ça. Niveau défense de la cause féminine, on a vu mieux, non ?

Quant au Minotaure, encore une victime de l’orgueil des hommes ! Si le roi Minos n’avait pas osé trahir Poséidon, ce dernier ne se serait pas vengé et le prince Astérios n’aurait pas été ce monstre à corps d’homme et tête de taureau, enfermé dans un labyrinthe et condamné à dévorer de pauvres jeunes gens quand il n’aspire qu’à la liberté et vivre parmi les siens.

Enfin, Ligia est peut-être celle dont on connaît moins le nom, mais son histoire n’en est pas moins triste et tragique. Alors qu’elle était avec sa sœur et leur amie Corè, cette dernière disparaît, enlevée par Hadès. Dévastée, sa mère Déméter se venge et transforme les deux sœurs (qui n’ont rien vu) en sirènes (monstres mi-femmes mi-oiseaux), les condamnant à ne se nourrir que de viande humaine.

Peut-être l’aurez-vous deviné, j’ai beaucoup aimé découvrir cette collection. Très intéressante, elle pose de bonnes questions. Finalement, on a quasi toujours exclusivement le point de vue du héros, cet homme courageux qui se retrouve à affronter les pires méchants. Mais combien de fois nous sommes-nous interrogés sur l’histoire de ces monstres (personnellement je ne connaissais que l’histoire du Minotaure) ? Parfois, il apparaît que finalement, les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit..

Petit plus : si les personnages sont présentés au début du livre on a plusieurs petits jeux à la fin (texte à trous, quizs, vrai ou faux), c’est ludique et parfaits pour les enfants (et perso je me suis bien amusée 😋) dès 10 ans.

En bref ? Si vous êtes curieux ou si vous connaissez de petits fans de mythologie, cette collection est faite pour vous !

18 réflexions sur “Moi, Ligia, Sirène / Moi, le Minotaure / Moi, Méduse / Moi, Polyphème, Cyclope – Sylvie Baussier

  1. Aaaah ton amour de la mythologie…. Je crois que ça me rappellera toujours qui veut gagner des millions…..
    Bref, j’avoue que c’est très intriguant de voir ce côté là de la mythologie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s