Ni prince ni charmant – Florence Medina

Editeur : Magnard Jeunesse

Collection : La Brève

Parution : 9 mars 2023

Genre : Littérature ado

Résumé : – T’es au courant que ton pote est un violeur ?

SMS DE ZOÉ À 00 H 54.

Sur les réseaux sociaux, Louis, le meilleur ami de Tristan, est accusé d’agression sexuelle, et même de viol.

C’est de la pure diffamation, évidemment.

Évidemment ? Et s’il y avait du vrai dans ces dénonciations ? D’ailleurs, Tristan repense à un épisode de sa propre histoire avec Amina, six mois plus tôt. Ce soir-là, il a été lourd. Plus que lourd ? Existe-t-il, sur les portables des filles, un fil de discussion où il est lui aussi étiqueté «problématique » ?

Avis : Ce roman, c’est l’histoire de Tristan, qui apprend que son meilleur pote est accusé de viol par au moins une fille, d’avoir un comportement « problématique » par plusieurs autres. Dans un premier temps, Tristan rejette cette idée en bloc et refuse de croire Zoé, et pour cause : il connaît Louis depuis l’enfance, jamais il n’aurait fait ça. Impossible. Mais quand finalement il repense à certaines choses ou décide d’aller lui parler, ses certitudes volent en éclats.

Ce court roman – même pas 80 pages – est un roman choc, terriblement d’actualité et important, qui nous montre la prise de conscience d’un ado sur la question du consentement et des comportements qui peuvent sembler normaux sur le coup mais qui sont en réalité problématiques.

J’ai apprécié suivre Tristan, le cheminement de sa pensée, son évolution. C’est intéressant car réaliste, il n’est sûrement pas le seul à commencer par défendre un ami avant d’écouter les victimes, ni même à penser agir comme il faut quand ce n’est pas le cas – car oui, surprise, on peut toujours dire stop à n’importe quel moment sans être obligé de quoique ce soit. Grâce à sa demi-sœur la réalité va le percuter de plein fouet évoluer. Quant à Louis, inutile de dire que je l’ai détesté et que certains de ses propos m’ont donné la nausée.

Si l’évolution de Tristan peut sembler rapide/facile, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un court roman (comme tous ceux de cette collection). Pour ma part, je le trouve intéressant pour aborder les notions de consentement ou de relation amoureuse, de stéréotypes ou de patriarcat, et c’est tellement important qu’il faudrait vraiment que ça soit quelque chose dont on parle et discute dès le collège.

Voici donc un roman où le personnage principal n’est ni prince, ni charmant, mais suffisamment humain pour savoir porter un regard nouveau sur lui-même et les autres.

6 réflexions sur “Ni prince ni charmant – Florence Medina

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s