L’encyclopédie des peurs, tome 1 : l’achluophobie – Benoît Broyart & Ewen Blain

Editeur : Jungle

Parution : 30 septembre 2021

Genre : Bande dessinée jeunesse

Résumé : Dans son manoir gothique, Clara Baldamore met le point final à son œuvre, L’Encyclopédie des peurs. Toutes les peurs humaines y sont répertoriées et leurs essences analysées. C’est un grand pas pour la science ! Malheureusement, le chien Raspoutine se jette sur le livre dès que Clara a le dos tourné. Toute une vie de travail est réduite à néant…

Compte tenu de son âge, elle ne pourra jamais rattraper les pertes. À moins… À moins que l’arrivée impromptue de sa petite-fille ne lui offre une solution ? Oui, mais Lili sera-t-elle à la hauteur des épreuves terrifiantes qui l’attendent ? Rapportera-t-elle la précieuse essence de la peur du noir ?

Avis : Avec cette jolie couverture et ce résumé, j’étais très curieuse de découvrir cette BD. Alors place à mon avis !

Clara Baldamore est heureuse : elle vient enfin de mettre le point final à sa grande encyclopédie des peurs, le livre dans lequel elle répertorie l’essence même des peurs depuis des années. C’est précisément le moment que choisi son chien Raspoutine pour détruire son précieux livre, réduisant à néant LE projet qui l’aura occupé toute sa vie. Lili, sa petite-fille, débarque dans le même temps, apportant avec elle un brin d’espoir : si sa grand-mère est trop âgée pour repartir à l’aventure, elle, elle peut tenter de retrouver toutes les peurs et réécrire ce livre. Et puis, peut-être pourra-t-elle y trouver un remède ?

Dans ce premier rêve, Lili s’attaque à une peur bien connue : l’achluophobie. Peut-être que comme moi c’est la première fois que vous entendez ce mot, et pourtant il s’agit tout simplement de la peur du noir. La voici donc qui embarque dans sa machine à remonter le temps, direction l’aventure.

Avec une telle peur, on pourrait craindre une histoire sombre voire effrayante, or il n’en est rien : on est vraiment dans une bande dessinée jeunesse – il suffit de voir les jolies illustrations enfantines. Excepté peut-être quelques scènes davantage centrées sur ladite peur, l’ambiance n’est donc pas pesante. On est vite embarqué dans le récit d’aventures, parsemé de quelques rebondissements mais aussi de scènes plus tendres avec ce pauvre majordome, bien trop souvent victime de Clara et de sa mauvaise humeur.

Lili, quant à elle, est une jeune fille courageuse, dynamique, altruiste. Elle ne se laisse pas démonter face à une grand-mère exécrable et ne fuit pas devant le danger.

Au final, j’ai passé un bon moment avec ce premier tome, surtout grâce à ses personnages, même si je trouve que l’histoire aurait pu être davantage étoffée. Tout est rapide, voire facile, si bien qu’il n’y a pas de réelle surprise. Toutefois l’intrigue reste bien menée et donne envie de découvrir la suite !

11 réflexions sur “L’encyclopédie des peurs, tome 1 : l’achluophobie – Benoît Broyart & Ewen Blain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s