P’tite hirondelle – Dominique Zachary

Editeur : Kiwi romans

Parution : 10 mai 2022

Genre : Littérature française

Résumé : Venue d’Asie du Sud-Est, Finette est une enfant à part. Alors qu’elle est souvent distraite à l’école, seul le vol des hirondelles réussit à attirer son attention. La fillette a été adoptée par une femme célibataire, Paola Ortiz, un être spontané caractérisé par son franc-parler, sa voix rauque et une coupe de cheveux courte, comme l’ancienne actrice Annie Girardot. Garagiste dans son village des Pyrénées orientales, Paola, que tout le monde au patelin surnomme « la Mécanette », ne supporte pas que l’on s’en prenne aux oiseaux qui nichent dans son vieux garage. Pourtant, un jour, les nids sont vandalisés, détruits, laissant Finette en profond désarroi. Paola décide alors de mener l’enquête et de remonter jusqu’à l’auteur du crime afin de demander réparation. En parallèle de cette investigation, les lettres et e-mails précédant l’adoption de Finette se mêlent au récit et éclairent peu à peu le mystère entourant l’arrivée de la fillette en France. Ces deux mystères se rejoignent jusqu’à révéler la source de la fascination de Finette pour les hirondelles. P’tite hirondelle est un conte écologique et philosophique qui voit une mère et sa fille batailler pour le respect et la liberté. Mais les contes modernes sont parfois cruels…

Avis : Quand Dominique Zachary m’a proposé de découvrir son roman, j’ai tout de suite repensé à cette jolie couverture qui m’avait déjà poussée à prendre ce livre en main à la librairie. Avant de le reposer, me disant qu’il n’était pas pour moi.

Mais dans la vie, tout est une question de rencontres, non ? Le message de Dominique, un jour, ma curiosité, ensuite, et me voilà partie tout droit vers le Sud, jusqu’au garage de Paola Ortiz.

C’est chez elle que Finette, sa fille adoptive originaire d’Asie – tiens, en voilà une belle, de rencontre -, s’épanouit au milieu des hirondelles qui ont fait leur nid au garage et reviennent chaque année. Jusqu’au jour où les nids sont volés, détruits. Par qui ? Pourquoi ? Surtout, comment faire comprendre leur importance ?

Depuis que j’ai fini ce roman, j’y repense souvent – je ne l’ai d’ailleurs pas encore rangé dans ma bibliothèque. Joli conte aux allures philosophiques, j’ai beaucoup aimé sa portée écologique, mais aussi l’importance des sujets abordés : l’adoption, la filiation, la préservation des espèces et de la biodiversité. C’est doux, tendre, bienveillant, ça respire l’humanité.

Paola est une femme forte, engagée, intelligente, Finette est attendrissante, je me suis régalée de ces pages passées avec elles, et ça ne m’aurait pas dérangée d’en avoir davantage.

Autre point que j’ai adoré : on alterne entre citations, récit et échanges de mails. J’ai beaucoup aimé ces derniers, qui nous permettent de découvrir l’histoire de Finette, ses origines, la vie de ses parents, le contexte de l’orphelinat.

Le roman est court et se lit vite, alors je vous invite à vous pencher dessus si jamais vous croisez sa route.
Pour ma part, je remercie Dominique Zachary pour sa confiance et la jolie découverte.

14 réflexions sur “P’tite hirondelle – Dominique Zachary

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s