Le vol des cigognes, J-C Grangé

le vol

Édition : Le livre de poche

Année de parution : 1999

Genre : Thriller

Résumé : Un ornithologue suisse est trouvé mort d’une crise cardiaque… dans un nid de cigognes. Malgré cette disparition, Louis, l’étudiant qu’il avait engagé, décide d’assumer seul la mission prévue : suivre la migration des cigognes jusqu’en Afrique, afin de découvrir pourquoi nombre d’entre elles ont disparu durant la saison précédente… Parmi les Tsiganes de Bulgarie, dans les territoires occupés par Israël, puis en Afrique, Louis court d’énigme en énigme et d’horreur en horreur : observateurs d’oiseaux massacrés, cadavres d’enfants mutilés dans un laboratoire… Les souvenirs confus de son propre passé – ses mains portent des cicatrices de brûlures depuis un mystérieux accident – se mêlent bientôt à l’enquête. Et c’est au cœur de l’Inde, à Calcutta, que surgira l’effroyable vérité… Suspense, imagination, vérité documentaire : ce thriller captivant, véritable coup de maître, est le premier roman de l’auteur du best-seller Les Rivières pourpres.

Mon avis : Puisque ce livre a été publié il y a plus de dix ans, on peut dire que je m’y suis mise tardivement. La première fois que je l’avais eu entre les mains, je ne m’y étais pas vraiment intéressée, peut-être par peur de lire un traité ornithologique. Au final, je ne regrette pas de l’avoir lu, mais plutôt de ne pas l’avoir lu avant !

Tout au long de l’histoire, les rebondissements s’enchaînent pour nous emmener toujours plus loin. Plusieurs intrigues se croisent jusqu’au dénouement final, inattendu et surprenant. A ce sens, j’ai trouvé que le roman était une véritable réussite, même si tout se termine très vite. Bon, c’est vrai que je me doutais depuis un moment de la « révélation » finale, mais il me manquait des éléments, des explications : au final je trouve que c’était une idée géniale et que l’auteur a bien mené son récit jusqu’au bout.

Je n’aurais pas cru lire tout ça en voyant le titre, j’étais même un peu réticente à la présence des cigognes comme je disais plus haut, mais au final, ce thème est aussi ce qui fait l’originalité du roman (d’ailleurs je ne me rappelle pas d’avoir déjà lu un livre où les cigognes avaient un rôle à jouer). De plus j’ai aussi apprécié les détails qu’apporte Grangé, avec une précision quasi documentaire, qu’il s’agisse des diamants, de l’ornithologie ou de domaines plus médicaux, il nous accompagne du début à la fin sans nous lâcher un seul instant.
Certains passages ne sont peut-être pas vraiment crédibles, et d’autres carrément sanglants, je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage (sans pourtant autant le détester), mais j’ai quand même passé un très bon moment avec ce livre et le conseillerai sans hésiter aux amateurs de thrillers.

Du coup, je sais qu’un film est sorti récemment, j’essaierai de le voir par curiosité !

Publicités

4 réflexions sur “Le vol des cigognes, J-C Grangé

  1. Voilà qui est intrigant! J’adore les cigognes! Je pense que je vais l’ajouter à ma wish list! Ta chronique m’a vraiment donné envie de le lire (en plus, la victime est Suisse et comme j’y habite…).

    [commentaire rendu pour l’article « Le projet Voltaire: Et vous, ressentez-vous ça? » de mon blog skyrock]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s