Darkest Minds, tome 1 : Rébellion – Alexandra Bracken

005554412.jpg

 

Éditeur : De la Martinière Jeunesse

Parution : 12 Juillet 2018

Genre : Young Adult

Traducteur : Daniel Lemoine

Titre original : The Darkest Minds

 

Résumé : Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants, dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en fonction du danger qu’ils représentent, et parqués dans des camps.

Ruby et quelques autres refusent cette fatalité et s’enfuient. Échapperont-ils à leurs poursuivants ? Et surtout, parviendront-ils à maîtriser leurs pouvoirs sans perdre leur âme ?

Dans un monde à la dérive, leur liberté fait peur. Pourtant, l’avenir est entre leur mains.

 

Avis : Il aura fallu attendre la sortie au cinéma de Darkest Minds pour que je découvre enfin le premier tome de cette saga, initialement parue en 2013 sous le titre Les Insoumis et dont j’entendais parler depuis un moment.

Suite à un mystérieux virus, les enfants et adolescents ont presque tous disparus. Ceux qui ont survécu posséderaient d’étranges pouvoirs psychiques, plus ou moins incontrôlables, suffisamment du moins pour effrayer les adultes. Que faire quand on a peur ? Enfermer la source du problème. Les enfants sont donc traqués avant même le moindre symptôme, et enfermés dans des camps, où l’on les classe par couleurs, du plus inoffensif au plus dangereux. Ruby n’échappe pas à la règle, et va passer 6 ans enfermée avant que quelqu’un ne l’aide à l’échapper et qu’elle comprenne qu’il reste peut-être un espoir de maîtriser ses pouvoirs, et retrouver les siens.

Première chose qui m’a plu dans ce roman : Ruby. J’ai aimé son caractère, le fait qu’elle ne soit pas sûre d’elle, qu’elle soit aussi avancée que nous une fois que l’on connaît l’histoire de Grace et la décision du gouvernement. Pendant une grande partie du roman, on essaie de comprendre pourquoi elle se qualifie elle-même de monstre : est-ce le fait d’entendre les adultes les traiter comme tels, ou s’est-il passé autre chose ? Ruby est une Verte, elle ne craint rien, pourtant, certaines choses étranges se passent parfois. En découvrant un pan du passé de la jeune fille, je n’ai pu m’empêcher d’avoir le cœur serré pour elle. J’ai beaucoup aimé Ruby, ses peurs, ses doutes (on a parfois l’impression qu’elle est restée cette petite fille de 10 ans, enlevée à ses parents, qui ne comprend rien à ce qui se passe), sa force intérieure pourtant, sa volonté, et puis cette fin …

Ses autres compagnons de route m’ont également beaucoup plu, ils sont tous très attachants à leur manière. Le caractère de Chubs, les sentiments de Zu, Liam et sa relation avec Ruby. Et puis il y a ceux dont on se méfie dès qu’on les croise (et parfois à juste titre, mais je n’en dirai pas plus …).

Enfin, tout simplement, l’univers m’a beaucoup plu. J’ai beaucoup aimé l’idée de base d’Alexandra Bracken, ce qu’elle en a fait, les rebondissements qu’elle a placé, les intrigues et enjeux qui se mettent en place entre les différentes parties et qui n’ont pas fini de nous intriguer. Bien sûr, tout n’est pas parfait, certaines choses restent prévisibles, mais j’ai vraiment passé un super moment de lecture. J’ai vraiment hâte de lire la suite !

En bref, une très chouette découverte qui ne fait que confirmer l’idée que j’avais déjà, à savoir : qu’Alexandra Bracken a vraiment du talent ! J’aurai mis le temps pour découvrir cette saga, mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais ! 🙂

 

Un grand merci aux éditions de la Martinière Jeunesse pour la confiance et la découverte ! 

 

Sans titre.jpg

 

Petit mot tout de même sur le film que j’ai vu tout de suite après avoir fini ce roman : J’ai trouvé que dès le début, tout allait trop vite. On a beaucoup de détails, de révélations même, qui ne viennent que plus tard dans le roman – et qui ont plus de sens, d’impact à ce moment. J’ai trouvé ça dommage du coup : ça va trop vite, on a moins de surprises, on se pose moins de questions. Je ne dirai pas que c’était nul, j’ai passé un bon moment, il y a de bons effets, etc. Sûrement que si je n’avais pas lu le livre juste avant j’aurai eu moins de choses à critiquer 😛

 

De la même autrice :

Publicités

25 réflexions sur “Darkest Minds, tome 1 : Rébellion – Alexandra Bracken

  1. Pingback: Lectures communes d’Halloween – La Chambre Rose et Noire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s