Ceux qui voulaient voir la mer – Clarisse Sabard

Editeur : Charleston

Parution : 19 mars 2019

Genre : Littérature française

Résumé : « Ceux qui voulaient voir la mer
Ne connaissaient pas la misère
Ils avaient fait tant de rêves
Voir le soleil mourir dans la mer… »

Pour des raisons personnelles, Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils, Marius. Et en arrivant dans le Sud, elle ne s’attendait pas à s’attacher à Aurore, cette vieille dame qu’elle croise au parc et qui commence à lui raconter sa vie. Chaque jour, Aurore attend le retour de son amoureux, Albert, parti tenter sa chance à New York après la guerre. Mais malgré sa promesse, il n’est jamais revenu… Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, le présent ne risque-t-il pas de la rattraper ?

Avis : J’ai découvert la plume de Clarisse Sabard pendant mon année de lectrice Charleston – ça commence à dater -, et depuis c’est toujours un plaisir de la retrouver, d’autant plus que je trouve qu’elle ne cesse de se renouveler et d’évoluer. J’ai un peu tendance à faire traîner ses livres dans ma PAL parce que, une fois lu, forcément, il faut attendre de longs mois avant le suivant 😛 du coup j’ai profité de nos vacances en bord de mer cet été pour embarquer ce roman avec moi ; voici enfin ma chronique après des semaines de retard !

Alors qu’elle quitte Paris pour Nice avec son fils Marius, Lilou ne tarde pas à faire la connaissance d’Aurore, une vieille dame qui attend le retour de son grand amour depuis 65 longues années. Quelle est leur histoire ? Pourquoi Albert n’est-il jamais revenu malgré sa promesse ? Aidée de ses nouveaux amis, Lilou se met en tête d’assembler les pièces manquantes du puzzle, sans imaginer un seul instant ce qu’elle va découvrir.

J’aime beaucoup les romans qui alternent les chapitres entre passé et présent (sûrement une des raisons pour lesquelles j’adore les romans Charleston) – ma préférence allant d’ailleurs souvent aux parties consacrées au passé, tellement riches et passionnantes. Cette fois encore j’ai aimé ces voyages dans le temps et pour cause : une enfance placée sous le signe d’une étoile jaune ; un amour naissant ; la découverte de New York par un jeune homme plein de rêves et d’ambition, des thèmes que je trouve passionnants. J’aurais d’ailleurs voulu que ces passages durent plus longtemps !

Sous la plume vive et pétillante de Clarisse se dessinent toute une galerie de personnages attachants. Lilou, Marius, Aurore, Mathias, Raphaël, Cathy, Samuel, et même Natacha, prennent petit à petit place dans notre tête et c’est à regret qu’on les quitte. J’ai d’ailleurs peut-être trouvé la fin un peu rapide, sûrement parce que je me sentais bien dans cette histoire, mais c’est la seule raison qui m’a fait passer à côté d’un coup de cœur.

Alors qu’approchait l’heure des révélations, je l’avoue, j’ai eu peur de ce que j’allais découvrir. A tort ! Au lieu de choisir la facilité, Clarisse m’a surprise avec un dénouement que je n’avais entre-aperçu que de très loin avant de l’écarter. Terriblement touchante, j’ai beaucoup aimé cette fin qui m’a fait picoter les yeux (la fatigue, la fatigue). Mais je n’en dirais pas plus !

Si vous aussi vous croyez aux grandes histoires d’amour, si vous avez envie de savoir pourquoi Albert n’est jamais revenu, si vous voulez voyager dans le temps, je vous invite à découvrir ce roman aussi tendre que poignant, aussi drôle que touchant. Promis, vous passerez un chouette moment avec cette histoire débordante d’humanité.

Merci aux éditions Charleston pour la confiance et l’envoi !

12 réflexions sur “Ceux qui voulaient voir la mer – Clarisse Sabard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s