Cosplay – Première volution, Laurent Ladouari

off

Édition : HC éditions

Année de parution : 2014

Genre : Science-Fiction

Résumé : Adamas, milliardaire cynique et haï de tous, rachète une ancienne gloire de l’industrie au bord de la faillite : 1T. Le redoutable prédateur déclare vouloir la détruire. Cela n’a aucun sens.
Le même jour, par un invraisemblable concours de circonstances, Katie Dûma parvient à se faire recruter par 1T. Comme les trois mille autres employés, Katie est invitée à plonger dans l’univers virtuel du COSPLAY : un jeu de masques où chacun agit et communique sous le couvert de l’anonymat.
Le COSPLAY n’a pas de règles : ce jeu de simulation prône une liberté totale. Protégé par son masque, chacun révèle sa véritable humanité : calomnies, délations et règlements de compte se déchaînent dans une explosion de violence sans précédent. Le COSPLAY est la bombe envoyée par ADAMAS pour anéantir 1T.
Mais depuis l’intérieur du jeu, KATIE organise la résistance.

Mon avis : Si le style est simple, les dialogues accrocheurs, que le roman se lit assez vite (malgré les nombreuses digressions et quelques longueurs), l’intrigue a toutefois du mal à se lancer : il faut attendre plus de cent pages pour que le Cosplay fasse son apparition. Une fois le jeu lancé, on en apprend davantage sur chacun, les masques tombent et c’est avec plaisir que j’ai suivi les personnages dans leur découverte du jeu.

Cependant, j’ai trouvé l’histoire trop prévisible prévisible et manichéenne : les méchants dirigeants, incompétents, face aux gentils employés aux nombreuses qualités. La fin qu’on aurait pu décrire dès le début du roman : j’étais curieuse de savoir comment tout cela allait se terminer, si j’allais être surprise, force est d’avouer que ça n’a pas été le cas.

De plus, le résumé parle de Katie Dûma comme d’une résistante, mais je l’ai trouvé plutôt passive dans le roman, et noyée parmi la foule de personnages : certes sa thèse a été d’une grande aide (même si ce n’est pas la seule idée qui a permis de faire avancer les choses), mais à part ça elle ne se distingue pas plus qu’un autre.

Cependant, je dois bien avouer que j’ai trouvé ce roman original : je n’avais jamais rien lu de tel. Et après tout faire jouer toute une entreprise à un jeu vidéo afin que chacun révèle son véritable caractère n’est pas banal, et j’ai aimé ce côté du roman, suffisamment pour que, malgré les faiblesses, ça reste une lecture agréable.

Publicités

Une réflexion sur “Cosplay – Première volution, Laurent Ladouari

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s