Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens – Becky Albertalli

logo_301828

Éditeur : Hachette

Année de parution : 2015

Genre : Jeunesse

Titre original : Simon vs the Homo Sapiens Agenda

Traducteur : Mathilde Tamae-Bouhon

Résumé : Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta (traduisez : un trou paumé). J’ai deux sœurs, un chien, Bierber (oui, oui, comme Justin), et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréos, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue, c’est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. On se dit tout, sauf notre nom. Je le croise peut-être tous les jours dans le couloir, mais je ne sais pas qui c’est. En fait, ça me plaît bien : je ne suis pas du tout pressé d’annoncer à tout le monde que je suis gay.

Personne n’est au courant, à part Blue…. et maintenant cette fouine de Martin Addison, qui a lu mes e-mails et menace de tout révéler…

Avis : Ce roman m’intriguait pas mal depuis un petit bout de temps, le résumé m’avait tout de suite tentée. Et enfin, j’ai pu m’y mettre ! Je m’attendais à un vrai coup de cœur, et même si ça n’a pas été le cas, j’ai quand même passé un très bon moment et adoré ma lecture !

C’est donc l’histoire de Simon, ado de 16 ans qui préfère les garçons, et qui dialogue par mail avec Blue. Ils ne connaissent pas leur identité, ils ne se sont jamais vus ni même entendus, ils savent juste qu’ils sont dans le même lycée. Et pourtant, ils se confient, se dévoilent, s’attachent. L’histoire en serait peut-être restée là si Martin n’avait pas changé la donne : en menaçant Simon de tout révéler s’il ne fait pas ce qu’il veut, ce dernier ne craint pas uniquement pour lui – après tout même s’il ne pensait pas faire son coming out maintenant, ce n’est pas ce qui le dérange le plus – mais pour Blue : il ne voudrait pas le perdre, ni le mettre mal à l’aise.

Au début, je ne trouvais pas le chantage bien « méchant », on aurait même pu croire que Simon et Martin devenait amis. Il le titillait juste de temps en temps, mais rien de plus. Jusqu’à ce qu’il y ait quiproquo et que Martin décide de se venger. Je ne vais pas en dire trop non plus, mais j’ai beaucoup aimé la suite, la réaction des amis de Simon, la sienne également.

J’ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Simon, ses amis si humains (Leah par exemple), et surtout Blue. J’ai adoré lire leurs échanges (mes parties préférées !), leur relation, et je suis totalement fan de la fin de ce livre. De plus, l’auteur arrive à nous faire bien ressentir les émotions de ses personnages, et ça c’est vraiment top !

J’ai également beaucoup aimé le thème abordé, et la façon dont il l’était. Des ados qui n’ont aucun problèmes avec leur homosexualité, l’acceptation des autres. Même si bien sûr, il a des moqueries (il y aura toujours des gens stupides sur terre, je suppose), j’ai aimé la façon dont le roman présentait tout ça. De plus, on a également pas mal de belles réflexions de la part de Simon ou Blue, sur la vie, les relations, la sexualité, et je trouve que tout cela ouvre pas mal de pistes à des réflexions intéressantes.

En bref, un roman bien écrit, touchant et sensible, drôle, intelligent, une belle leçon de vie sur l’acceptation que je vous recommande 🙂

Publicités

8 réflexions sur “Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens – Becky Albertalli

  1. Comme toi, ça fait très longtemps que ce roman m’intrigue ! C’est le premier que je vois dessus, alors merci beaucoup, parce qu’il me tente encore plus 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s