L’inciseur – Sebastian Fitzek & Michael Tsokos

9782809816563-G-210x328

Éditeur : L’Archipel

Collection : Les maîtres du suspens

Année de parution : 2015

Genre : Thriller

Titre original : Abgesschnitten

Traducteur : Jean-Marie Argelès

Résumé : Paul Herzfeld dirige à Berlin le service de médecine légale de la police criminelle. Un matin, alors qu’il pratique l’autopsie d’une jeune femme, il découvre dans son crâne une capsule métallique.

Quand il l’ouvre, stupeur ! Un bout de papier sur lequel figure un prénom, suivi d’un numéro de téléphone. Il le compose et la voix qu’il entend est bien celle d’Hannah…

Le message enregistré ne laisse place à aucun doute : « Viens à mon secours ! Et pas un mot à quiconque, sinon je mourrai… »

A lui de retrouver seul le psychopathe qui a élaboré ce macabre scénario et enlevé sa fille de dix-sept ans. Une course contre la montre bientôt jonchée d’autres cadavres…

Avis : Premier roman que je lis de Fitzek, et croyez-moi, ça aura été une belle découverte !

Tout commence quand, sur sa table d’autopsie, il trouve un numéro de téléphone avec un prénom, le même que celui de sa fille. Intrigué, inquiet, il appelle et tombe sur une boîte vocale, où la voix apeurée de sa fille lui délivre un macabre message. Dès lors, il n’aura pas d’autres choix : découvrir où est retenue sa fille, afin de la sauver avant qu’il ne soit trop tard … Il va être aidé dans sa quête par Ingolf, un jeune stagiaire plein de bonne volonté (et d’argent) mais aussi Linda, une jeune femme pourchassée par un dangereux ex.

Dès lors, l’enquête se déroule comme un jeu de piste particulièrement macabre, où les cadavres apportent les indices. Petit à petit les choses se précisent, et si nous apprenons vite qui est derrière tout ça, on ne peut s’empêcher de remonter la piste avec Paul Herzfeld, jusqu’à la toute fin, jusqu’à savoir ce qu’il est advenu de sa fille.

On est pris dans cette course contre la montre, les pages défilent et notre rythme cardiaque s’accélère. Certains passages sont carrément à la limite du soutenable mais participent à l’ambiance générale du roman, sombre, fort. Les auteurs nous manipulent, nous tiennent en haleine grâce au suspens omniprésent et aux nombreux rebondissements. Tout le long du récit on est sous tension, et plusieurs fois j’ai dû poser mon livre pour bien intégrer ce que je venais de lire, tant parfois je ne m’attendais pas à ce que je venais de lire (bon, je ne peux pas trop en dire pour ne pas vous spoiler, mais l’envie ne me manque pas :-P). Tout ça pour dire que les deux auteurs sont vraiment ingénieux !

J’ai beaucoup aimé les personnages (Herzfeld, Linda, Ingolf et Ender), mais également la dénonciation du système judiciaire qui, part manque de preuves relâche un violeur au bout d’à peine quelques années, et qui recommence, poussant une nouvelle jeune fille à la mort.

En bref, un thriller glaçant, angoissant, sanglant, plein de surprises et sous forme de je de piste macabre, orchestré par deux auteurs machiavéliques qui jouent avec nos nerfs … A lire sans hésiter !

Merci aux éditions de l’Archipel pour la confiance et l’envoi !

Publicités

12 réflexions sur “L’inciseur – Sebastian Fitzek & Michael Tsokos

  1. Je trouve la couverture déjà super angoissante, alors je n’ose imaginer le roman ! Mais ça me tente beaucoup, alors merci pour la découverte 😀

  2. Oh j’ai ce livre dans ma PAL, je suis ravie de voir que d’autres l’ont lu, mais surtout une personne du groupe le partage des blogs. Par contre, je ne préfère pas lire ton avis tout de suite, mais dès que je le lis (très rapidement), je suis de Fitzek, je reviendrai pour te relire et en parler avec toi, si tu veux bien… Bonne lecture à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s