L’art de ne pas rompre – Daniel Glattauer

art

Éditeur : Grasset

Année de parution : 2015

Genre : Théâtre

Titre original : Die Wunderübung

Traductrice : Anne-Sophie Anglaret

Résumé : Joana et Valentin, qui se sont rencontrés des années plus tôt en faisant de la plongée, heureux parents de deux enfants, sont en pleine crise conjugale. Ils n’arrivent plus à se parler, ne se supportent plus, se disputent sans cesse. Pour tenter de sortir de cette impasse et de retrouver l’harmonie de leurs premières années de vie commune, ils décident de se faire aider par un conseiller conjugal.
Mais à peine entrés dans le cabinet du thérapeute, ils recommencent leurs querelles stériles et chacun essaie de prendre le conseiller à témoin des défauts de l’autre. Celui-ci leur propose bien quelques exercices afin de rétablir le dialogue, mais en vain. Soudain, un téléphone portable sonne. Le conseiller s’excuse et sort du cabinet.
Peu après, il revient, l’air absent et, de but en blanc, demande à Joana et Valentin pourquoi ils ne se séparent pas. Joana et Valentin vont dès lors changer de ton…

Avis : Daniel Glattauer, c’est cet auteur qui m’a enchantée, conquise avec Quand souffle le vent du nord, et la septième vague. Alors quand j’ai vu qu’un nouveau livre était sorti, comment passer à côté ?

Cette fois, c’est sous la forme d’une pièce de théâtre que l’histoire prend forme. Un couple, pour qui rien ne va plus, décide de consulter un spécialiste du couple. Mais peu importe la discussion ou les exercices proposés, le couple ne cesse de se disputer et de se lancer des piques. Jusqu’au moment où il reçoit un mail, qui change totalement l’ambiance. Subitement, il semble découragé, dépité, et plutôt que de continuer à tenter de les aider à se rappeler pourquoi un jour ils se sont aimer, il leur demande tout simplement pourquoi ils ne se séparent pas. Dès lors, le couple se rebiffe, et petit à petit, se parlent enfin …

J’ai beaucoup aimé lire sous forme de pièce de théâtre, un genre que j’ai toujours beaucoup aimé et que je n’ai pas lu depuis longtemps malheureusement ! J’aime imaginer les scènes, les déplacements, les personnages. L’histoire est assez banale, j’ai vite deviné l’issue de l’intrigue, et je pense que certains détails auraient pu être développé (l’histoire avec leur fille, d’autres détails de leur histoire). Mais j’ai quand même passé un bon moment (trop court malheureusement, car ça se lit très vite !). J’ai aimé retrouvé le style de l’auteur, c’est fluide, parfois cinglant, parfois on sourit, parfois on hoche la tête. Au final c’est une pièce contemporaine, réaliste – si l’on oublie le petit revirement en seconde partie, et je pense que beaucoup de couples peuvent se retrouver dans les reproches que s’adressent Joana et Valentin. Mais le thérapeute est aussi là pour nous rappeler de se souvenir de ce qu’on aimait, de se parler, de s’écouter, de ce qui « a fait que ». En tout cas, il faut croire qu’il excelle dans son art !

En bref, peut-être pas le meilleur texte de Daniel Glattauer, mais tout de même une bonne lecture ! Une pièce réaliste, mordante. Pour ceux qui aiment déjà, ou qui ne connaissent pas encore, d’ailleurs si vous n’avez jamais encore lu de livres de lui, précipitez-vous sur Quand souffle le vent du nord, il en vaut le coup !

Publicités

2 réflexions sur “L’art de ne pas rompre – Daniel Glattauer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s