Maxence – Fabrice Soulay

maxence

Éditeur : Les éditions Baudelaire

Date de parution : 14 août 2015

Genre : Littérature

Résumé : «Il est sept heures, j’étire bras et jambes, tellement fort que je ressemble à un x, cela me fait sourire, le w étant très difficile à réaliser. Je reste au lit face au ciel dont le gris mélangé de perles, alpaga et anthracite s’harmonise avec le zinc de ma gouttière et le coton de mon pyjama.»

Célibataire, Maxence trouve le bonheur avec ses panthères et ses habitudes jusqu’au jour où un événement va bouleverser sa vie bien réglée.

Avec humour et bienveillance, Fabrice Soulay nous transporte vers ces rêves où l’impossible n’existe pas. Après Jardin des Tuileries 23H et Les confidences de Sarah, il nous livre une nouvelle facette de son talent, l’humour.

Avis : Maxence mène une vie parfaitement bien réglée, entre sa concierge et ses panthères, seuls êtres de qui il se sent proche et qu’il tolère dans son entourage. Chaque matin, c’est le même rituel, chaque matin, c’est le même bonheur, quand il se retrouve seul avec ses panthères. Parce que Maxence est un être solitaire, et qu’il déteste qu’on bouleverse ses habitudes, il se retrouve tout chamboulé quand son patron lui annonce qu’un groupe de personnes va venir étudier ses panthères, et qu’il devra s’en occuper.

Finalement, deux hommes et une femme arrive, et il apprend qu’ils aimeraient faire reproduire sa panthère. Mais cela implique passer du temps avec ces gens, partir en Sicile chercher l’autre panthère, lui qui ne quitte son appartement que pour aller travailler, à 15 minutes de chez lui. Réaliser qu’il peut apprécier la compagnie de ces inconnus aussi, bref, sa vie va totalement changer.

J’ai bien aimé découvrir Maxence, sa sensibilité, sa poésie, sa maladresse, son humour aussi. Ses premiers pas avec Margaret, leurs pas l’un vers l’autre. Ils s’apprivoisent, comme il l’a fait avec ses panthères. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé l’importance de ses panthères. Sa relation avec Raphaella également.

C’est une histoire simple, elle pourrait être presque banale finalement. L’histoire d’un homme qui, contre toute attente, rencontre une femme et la laisse entrer dans sa vie. Mais c’est tellement bien écrit, qu’on vit l’histoire avec Maxence, que les pages se tournent à toute vitesse, juste parce qu’on veut savoir comment les choses vont se terminer.

En bref, j’ai vraiment passé un bon moment, et je suis contente d’avoir pu découvrir cet auteur avec ce texte ! Au passage, j’aime beaucoup la couverture également 🙂

Merci beaucoup aux éditions Baudelaire pour la confiance et la découverte !

Publicités

3 réflexions sur “Maxence – Fabrice Soulay

  1. Bof. L’histoire est ennuyeuse au départ, il faut s’habituer aux paragraphes qui ne contiennent que deux ou trois lignes. Plusieurs « malgré que » apparaissent dans l’écriture………..
    Les mystères et silences sont un peu tirés par les cheveux ………On finit par s’accrocher à l’histoire mais la fin est convenue. Décevant. Je croyais que cet auteur attachait de l’importance à l’humanisme. Où est-il dans ce récit ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s