Les petites filles – Julie Ewa

julie-ewa

Éditeur : Albin Michel

Collection : Spécial Suspens

Parution : 4 janvier 2016

Genre : Policier

 

Résumé : Bénévole dans une association qui s’occupe d’enfants, Lina est partie poursuivre ses études à Moudi en Chine. Thomas, lui, enquête pour une ONG sur les disparitions d’enfants (principalement des petites filles) qui sévissent depuis des décennies dans cette région reculée. La jeune femme accepte de lui servir d’espionne sur place où elle découvre vite les ravages de la politique de l’enfant unique.

Mais ses questions vont semer le trouble dans le village. Quand un mystérieux assassin se met à éliminer un à un tous ceux qui semblaient savoir quelque chose, elle comprend que le piège est en train de se refermer sur elle… Réseaux d’adoption clandestins, mafias chinoises, trafics d’organes, prostitution… oscillant entre passé et présent, un thriller dépaysant, remarquablement documenté, qui nous conduit au cœur d’une Chine cynique et corrompue où la vie d’une petite fille ne vaut que par ce qu’elle peut rapporter.

 

Avis : Lina, jeune française au passé douloureux, décide de partir pour un an en Chine. Blouse rose chez elle, elle est contactée à son arrivée par Thomas, un humanitaire qui travaille pour une ONG, et enquête sur des disparitions d’enfants. Après avoir accepté de l’aider, la voilà partie pour Mou Di, un petit village où la politique de l’enfant unique à fait des ravages, avec comme principale mission : trouver ce qui a pu arriver à Sun, disparue en 1991. Mais dès qu’elle semble effleurer une nouvelle piste, les corps s’amoncellent. Et si la vérité était pire que tout ce qu’ils auraient imaginer ? Qui aurait intérêt à les faire taire ?

On évolue entre deux époques : 2013 avec Lina, 1991 avec Sun. Sun, cette jeune femme enceinte et déjà mère d’une petite fille de 6 ans non déclarée, qui disparaît subitement. Sun, cette jeune femme courageuse qui ne renoncera jamais à la retrouver, quitte à mettre à jour des pratiques pas très reluisantes. Ce procédé de jouer sur les deux époques fait la force du roman : on découvre l’histoire de ces deux femmes, on découvre peu à peu ce qu’il s’est passé en 1991, et à chaque fin de chapitre on a juste une seule envie : savoir la suite.

Du début à la fin, ce roman m’a prise aux tripes. J’ai eu beaucoup de mal à le lâcher avant d’avoir lu la dernière page. Et quand bien même j’avais deviné certaines choses, j’étais loin d’en imaginer d’autres. Ça fait bien longtemps qu’un roman ne m’a pas autant bouleversée, indignée – pas que je découvre tout ça, mais parce que c’est vrai que je n’ai jamais vraiment lu sur ces sujets. Entre enlèvements ou assassinats d’enfants, avortements abusifs, mafia, trafics en tout genre, ce roman contient pas mal de violence et malheureusement tant de réalisme.

Si j’ai beaucoup aimé Lina, son courage, sa détermination, j’ai aussi éprouvé beaucoup d’affection pour Sun, qui fait preuve d’une force et d’un courage fous, prête à braver tous les dangers pour retrouver sa fille, prête à sombrer dans l’horreur pour avoir une chance de la sauver.

En bref, un sujet fort traité avec brio par Julie Ewa, dont j’ai également beaucoup apprécié l’écriture. Un roman que je ne suis pas prête d’oublier.

 

Merci beaucoup aux éditions Albin Michel pour la confiance et la belle découverte.

Publicités

19 réflexions sur “Les petites filles – Julie Ewa

  1. un genre que je lis très peu mais je note quand même de temps à autres des titres. pour mon frère surtout, qui adore ça 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s