Les effets du hasard – Marie Leymarie

couv54812421

Éditeur : Syros

Parution : 14 avril 2016

Genre : Jeunesse

Résumé : Maïa a été choisie sur catalogue par ses parents. Et si elle ne répondait pas à leurs attentes ?

Maïa a les yeux noisettes, les cheveux châtains, un petit nez légèrement retroussé et un QI de 117. Elle correspond en tout point aux critères choisis par ses parents sur catalogue, quinze ans plus tôt.

Un soir, elle est abordée par Anthony, un garçon aux yeux verts. Maïa accepte de prendre un verre avec lui, bien qu’il semble beaucoup trop intelligent pour elle. Et dans sa tête tourne en boucle l’avertissement de sa prof de biologie : « Si vous tombez amoureux, ne vous affolez pas… ça fait partie des maladies bénignes de l’adolescence. Quelques comprimés de Deluvio 300, et c’est réglé. »

Avis : Maïa, jeune fille de 15 ans, a été choisie sur catalogue. Parce que oui, dans son monde, des donneurs permettent aux enfants de voir le jour, et les parents, en fonction de leurs moyens, de leurs rêves, choisissent l’enfant qui leur plaira le plus : QI, couleur des yeux, des cheveux, tout y passe, et surtout, tout a un coût. Habituée à cette état de fait, quand ses parents décident d’acheter un nouvel enfant, Maïa se sent perturbée. Sont-ils déçus d’elle, pour qu’ils veulent un enfant au QI plus élevé ? Et puis un beau jour, elle fait une rencontre qui va bouleverser sa vie et ses convictions. Parce qu’Anthony lui, n’a pas été choisi sur catalogue. Et si tomber amoureux est interdit, Maïa se rend compte qu’elle n’a pas beaucoup eu l’occasion de décider de ce qu’elle voulait vraiment dans sa vie.

J’ai trouvé le sujet super intéressant, original, et bien mené. Les réactions des différents personnages sont vraiment bien amenées. Je regrette juste que beaucoup de choses restent en « surface », alors qu’elles auraient pu être davantage exploitées, et aussi que l’histoire d’amour entre Maïa et Anthony sort un peu de nul part. Puis bon, Maïa a beau se poser des questions, on ne sort pas du cadre « personnel » si je puis dire : pas de rébellion, pas de changement à l’échelle du pays, etc. Au début je trouvais Maïa un peu naïve, mais au final cela peut se comprendre : quand on est habitué à voir les choses selon un certain point de vue depuis quinze, dur de les envisager autrement. Et puis petit à petit, elle se questionne au contact d’Anthony, de Melody, elle change, évolue, s’interroge sur ses relations avec ses parents, les autres.

J’ai beaucoup aimé les réflexions qui se dégagent de ce court roman, la question de la liberté sous toutes ses formes qui se pose (rentrer dans le moule pour ne pas surprendre ni décevoir, prendre des cachets pour contrôler ses émotions, un bracelet qui permet de savoir où l’on est, etc). Et puis au final, ce roman nous fait quand même réfléchir. On vit à une époque où l’on aime ou aimerait pouvoir tout contrôler. Et si on donnait l’occasion à certaines personnes de pouvoir choisir le sexe de son enfant, son QI, sa beauté, etc, je suis sûre que ça marcherait. Alors qu’au final, le hasard, la possibilité d’être surpris, d’apprendre à aimer quelqu’un comme il est et non pas tel qu’on le voudrait, c’est aussi ça la vie. Et c’est une belle leçon que nous offre ce roman.

En bref, une histoire intéressante, qui se lit vraiment très vite et fait réfléchir. J’ai trouvé le texte « très jeunesse », mais dans l’ensemble j’ai plutôt bien apprécié le style de l’auteure. J’aurai aimé que l’auteur aille un peu plus en profondeur, qu’elle y aille « à fond », mais ça reste toutefois une lecture agréable même si elle ne sera pas inoubliable !

Publicités

23 réflexions sur “Les effets du hasard – Marie Leymarie

  1. Je ne sais pas quoi en penser . Est-ce que Maïa ouvre les yeux grâce à Anthony ? Ce n’est pas trop  » cliché  » ou  » copier  » sur d’autres dystopies ? J’ai un peu peur de  » relire  » la même histoire. En tout cas merci pour la découverte !

    • Merci de ton commentaire 🙂 Alors, elle commence à se poser des questions grâce à Anthony, mais pas que. Après oui forcément, ça ressemble un peu à tout ce qui se fait en ce moment, mais … un cran en dessous je dirai (dans le sens où ce n’est pas tant creusé, ou il n’y a pas de « violence » ou rébellion à proprement parlé). Je sens que tu vas passer ton chemin avec ce que j’en dis 😛

  2. ma soeur l’a lu et apprécié. Elle m’a même donné envie de le lire, c’est le genre de réflexion que j’apprécié 🙂

  3. Pingback: Lotto Girl – Georgia Blain | ☆ L'heure de lire ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s