Là où naissent les ombres – Clin Winnette

product_9782207131602_195x320

Éditeur : Denoël

Parution : 22 avril 2016

Genre : Littérature étrangère

Traductrice : Sarah Gurcel

Titre original : Haints Stay

Résumé : Brooke et Sugar se disent frères et sont chasseurs de primes. Partout où ils passent, ils sèment effroi et désolation. Contraints de quitter la ville après une tuerie particulièrement violent, ils se réfugient dans les bois. Un matin, à leur réveil, ils trouvent à leurs cotés un mystérieux garçon amnésique. Ils l’appellent Bird et en font leur mascotte. Lors d’une expédition punitive dans un village, les deux frères sont capturés par la police locale et mis en prison. Brooke parvient à s’enfuir, mais Sugar, sorte de bête humaine, sale et effrayante, reste derrière les barreaux.

Là où naissent les ombres est un western acide et désespéré auqeul seuls une veuve, un orphelin et un nourrisson apportent une touche d’humanité.

 

Avis : Brooke et Sugar se disent frères. Chasseurs de primes, ils vont leur chemin en fonction des contrats qui tombent, semant la mort et la terreur. Obligés de se cacher dans les bois, après une violente altercation, ils découvrent un beau matin un petit garçon, qu’ils finissent par surnommer Bird. De lui, ils ne savent rien – Qui est-il ? D’où vient-il ? Où va-t-il ? Peuvent-ils lui faire confiance ? Alors qu’ils reprennent la route tous les trois, l’enfant fini par être blessé et laissé pour mort, alors que les deux frères sont arrêtés et prêts à être puni pour leurs crimes (en gros, je ne sais pas qui a écrit le résumé de 4ème couverture mais ce n’est pas exactement comme écrit que cela se passe). A partir de là, on alterne entre Bird recueilli par John et Mary, Sugar et son abomination, Boone et ses errances. Je vais m’arrêter là pour ne pas trop en dévoiler sur l’intrigue, tellement les choses sont aussi surprenantes que bien amenées.

Une chose est sûre : je crois n’avoir jamais lu quelque chose comme ça ! C’est un roman puissamment sombre, violent, et pourtant il est également envoûtant, fascinant. Brooke et Sugar sont loin d’être des saints, et pourtant ils ont quelque chose qui les rend fascinants.

Je suis très admirative du talent de Colin Winnette, ce qu’il arrive à créer, à faire ressentir, sa construction narrative, ses personnages qui se croisent, se séparent, se retrouvent, jusqu’à cette fin que j’ai trouvé tout particulièrement ingénieuse et glaçante. Nous n’avons pas de chapitres, le rythme effréné se maintient tout au long de notre lecture. Les personnages, leur histoire, leur motivation se dévoilent petit à petit, nous donnant envie de toujours en savoir plus.

Très belle découverte avec ce premier roman que je lis de cet auteur. Même si je conçois qu’il n’attirera pas tout le monde, et que moi-même au premier abord je ne savais pas quoi en penser, je ne regrette absolument pas cette rencontre. Le genre de roman qui ne laisse pas indemne.

 

Merci beaucoup aux éditions Denoël pour la confiance et la découverte !

Publicités

12 réflexions sur “Là où naissent les ombres – Clin Winnette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s