Eragon, tome 1 – Christopher Paolini

9782747033343-475x500-1.jpg

 

Éditeur : Bayard

Parution : 2010

Genre : Young Adult, fantasy

Traduction : Bertrand Ferrier

 

Résumé  : Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains !C’est en poursuivant une biche dans la montagne que le jeune Eragon, quinze ans, tombe sur une magnifique pierre bleue, qui s’avère être… un oeuf de dragon ! Fasciné, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit pauvrement avec son oncle et son cousin. Il n’imagine pas alors qu’une dragonne, porteuse d’un héritage ancestral, va en éclore…Très vite, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, le jeune homme s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’empire de l’Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter avec sa dragonne les terribles ennemis envoyés par le roi Galbatorix, dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.

 

Avis : Au risque de susciter l’effroi, je l’avoue aujourd’hui, je n’avais jusqu’alors jamais lu Eragon. J’ai un très lointain et très vague souvenir d’avoir été voir le film au cinéma, mais à part une scène du début, je ne me rappelle pas grand chose, c’est dire s’il m’a marquée ! Avec la sortie du nouveau livre de Christopher Paolini, puis à force de voir les premiers tomes ressortis pour l’occasion envahir mon fil d’actu Instagram, puis surtout à les voir en magasin, j’ai fini par craquer et vouloir le découvrir. Alors, verdict ? Est-ce que j’ai bien fait d’attendre si longtemps avec de faire la connaissance d’Eragon et sa dragonne ?

La vie d’Eragon bascule le jour où il découvre une étrange pierre alors qu’il était tranquillement en train de chasser. Après avoir tenté de la vendre, il découvre … qu’elle n’était que la coquille abritant un petit dragon qu’il se met en tête d’élever. Mais bientôt, le voilà obligé de quitter les siens, le cœur lourd. Accompagné de sa dragonne et de Brom, le vieux conteur, le jeune homme se retrouve engagé dans une quête qui le mènera à vivre des aventures aussi extraordinaires que dangereuses.

Si les éditions Bayard ont eu l’extrême gentillesse de me faire parvenir le premier tome en format papier, je me suis également procuré le livre audio, pouvant ainsi avancer plus rapidement dans ma lecture. Je crois d’ailleurs que j’ai fait le bon choix, car j’ai trouvé certains passages un peu longuets, et du coup en audio ça passait mieux, pas de risques que le livre ne me tombe des mains, au pire j’avais juste à remettre en arrière :-p Pour dire quand même deux petits mots sur la version audio (audible), j’ai beaucoup aimé écouter Olivier Chauvel ainsi que les différentes voix prises, il arrive bien à nous plonger dans l’ambiance.

Au final, malgré de petites longueurs , je suis vite entrée dans l’histoire, je me suis captivée pour la quête d’Eragon, et c’est avec énormément de plaisir que je retournais à chaque fois en Alagaësia. J’ai beaucoup aimé Eragon, son courage, sa curiosité, sa soif d’aventures, mais aussi son évolution tout au long de ce premier tome. Le gamin des premières pages n’a plus rien à voir avec le jeune homme qui se bat et se révèle au fil de sa quête. J’ai appris à apprécier Brom et ses mystères, j’ai adoré Saphira, mais il y a encore tout un tas de personnages passionnants à découvrir ici – je pense notamment à Arya dont j’ai très envie d’en savoir davantage. A noter que j’ai vraiment adoré le duo formé par notre dragonnier et Saphira, ce lien fusionnel qui ne cesse de se renforcer, ça donnerait envie de croire aux dragons, tiens !

Et puis l’histoire en elle-même ! Passionnante, captivante, bien menée, bien écrite, pleine de rebondissements et d’inspirations. Globalement, je ne me suis pas ennuyée (malgré les près de 700 pages et/ou 19h d’écoute) et c’est avec beaucoup de plaisir que je poursuivrai les aventures de notre jeune dragonnier !

En bref, je ne suis pas sûre qu’il y a 10 ans je me serais autant régalée avec ce roman (pas vraiment le genre que je lisais à ce moment je dirais), mais je suis plus que ravie d’avoir enfin découvert l’Alagaësia et ses habitants !

 

Merci aux éditions Bayard et Pageturners pour la confiance et l’envoi !

8 réflexions sur “Eragon, tome 1 – Christopher Paolini

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s