Roland est mort – Nicolas Robin

9782843378157FS

Éditeur : Anne Carrière

Parution :  13 mars 2016

Genre : Littérature

 

Résumé : Roland est mort. Les sapeurs pompiers l’ont retrouvé la tête dans la gamelle du chien. Ils viennent enlever le corps et se débarrassent du caniche en le confiant à son voisin de palier, un homme proche de la quarantaine, au chômage, très seul.
Roland est mort depuis une semaine. Son voisin ne le connaissait pas vraiment, mais il aurait dû s’en douter : il n’entendait plus les chansons de Mireille Mathieu, derrière le mur.Il écope du chien puis de l’urne contenant les cendres du défunt. Que faire de ce lourd héritage chargé de poils et de céramique ?Le voisin va tout tenter pour s’en débarrasser, mais en a-t-il vraiment envie ?

Ce livre est un ovni. La force des mots, l’immense sensibilité qui s’en dégage font qu’il laisse une trace et qu’on le quitte avec regret.

 

Avis : Ce que j’aime dans le fait d’être libraire (et que je retrouve en tant que blogueuse), c’est de pouvoir partager coups de cœur et déceptions … notamment avec ma chère collègue et amie Faustine ! Comme évidemment on ne peut pas tout lire, et que nous partageons la même passion pour les livres, c’est génial de pouvoir échanger sur nos dernières lectures. Et justement, l’un de ses coups de cœur 2016 avait été Roland est mort, de Nicolas Robin. On peut dire que j’en ai entendu parler et reparler de ce roman ! A tel point qu’elle m’a donné envie de le découvrir – tout en ayant peur de ne pas autant aimer qu’elle 😛 .

Roland est mort, à ce qu’il paraît. C’est triste, mais bon, ça arrive me direz-vous. Là où ça commence à emmerder son voisin, c’est quand il se retrouve avec Mireille, le caniche de Roland, sur les bras. Et un peu plus tard, c’est l’urne funéraire que les pompiers lui rapportent. Pourtant lui, Roland, il ne le connaissait pas vraiment. Tout ce qu’il savait de lui, c’est qu’il était fan de Mireille Mathieu. D’ailleurs, il semblerait bien que personne ne s’intéressait vraiment à lui, puisqu’il est resté une semaine le nez dans la gamelle de son chien, avant que l’on ne se rende compte qu’il n’était plus de ce monde. Pas très réjouissant, n’est-ce pas !

Mais malgré le titre qui pourrait laisser présager tristesses et chagrins, ce roman est bourré d’humour – d’ailleurs, au cas où on aurait oublié ce qui est arrivé à Roland, chaque début de chapitre reprend ces mots, comme un leitmotiv. Notre cher voisin, fraîchement largué, au chômage, qui aime un peu trop son canapé et les films pornos, se retrouve à sortir Mireille (et essayer de la refourguer à à peu près tout le monde) et à appliquer les conseils appris lors de cours de développement personnel (à mourir de rire).

Mais derrière l’humour se cache aussi pas mal de réflexion sur notre société actuelle. Certains passages sont même profondément touchants et serrent la gorge, car des Roland, il y en a partout. Combien d’entre nous ne prennent pas la peine de connaître leur voisin, en dehors de petites manies qui parfois nous agacent ? A ne prendre le temps de rien, à se concentrer sur nos téléphones, réseaux sociaux, ou autre, au bout de combien de temps nous rendrions-nous compte que ça fait 4 jours qu’on a pas croisé le voisin dans la cage d’escalier, ou que l’on ne l’entend plus râler sur son perroquet (heureusement, je n’ai pas ce genre de voisin !) ? Finalement, grâce à Mireille qui l’oblige à sortir de chez lui, grâce à Roland, notre voisin va peu à peu se réveiller, revenir à la vie.

Je n’en dirais pas plus, si ce n’est qu’il faut découvrir ce livre si ce n’est pas encore fait ! Comme le dit la 4ème de couverture, ce livre est un ovni … et ça fait du bien.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Nicolas Robin, une plume incisive et juste qui mêle intelligemment humour et sensibilité pour un roman profondément humain.

Au final, je remercie Faustine de m’avoir parlé de ce roman – et je suis ravie de la voir le défendre depuis sa sortie. Une belle bouffée d’air frais, un concentré d’humour, un hymne à la vie, qui nous pousse également à réfléchir. A lire !

 

libr

A découvrir ici !

 

Publicités

27 réflexions sur “Roland est mort – Nicolas Robin

  1. J’en avais entendu parler de ce livre également et ton avis positif m’incite à le découvrir. Une bonne lecture d’été non ? Et puis j’aime les histoires de voisins

  2. Pingback: Idées de lectures pour cet été | ☆ L'heure de lire ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s