Sans mon ombre – Edmonde Permingeat

9782809826197-475x500-1

 

Edition : L’Archipel

Collection : Suspense

Parution : 17 avril 2019

Genre : Thriller

 

Résumé : Dans un accès de violence, Alice a tué Célia, sa jumelle. Son reflet, son alter ego inversé, son éternelle rivale. Célibataire, Alice enseignait la philosophie et trouvait sa vie étriquée. Tout le contraire de sa soeur, épouse et mère comblée, qui menait une existence de rêve dans une luxueuse demeure du bord de mer. La mort de Célia permet enfin à Alice de prendre sa place. A elle le  » pays des merveilles « , la vie de rêves qu’elle avait toujours espérée.

Mais saura-t-elle donner le change ? Et sait-elle la nature des relations qu’entretenait Célia avec son mari ? De l’autre côté du miroir, la vie d’Alice, devenue Célia, pourrait présenter des dangers… mortels !

 

Avis : Sœurs jumelles, Alice et Célia entretiennent une relation un peu compliquée, puisque Alice a toujours envié la vie de sa sœur, préférée de sa mère, mère et épouse accomplie, alors qu’elle-même trime en tant que prof et n’arrive pas à se fixer. Aussi, quand un accident lui permet de remettre les pendules à zéro, elle n’hésite pas longtemps à prendre la place de Célia. L’occasion pour elle de réaliser qu’elle ne connaissait peut-être pas sa sœur si bien que ça ….

On peu dire que ce roman commence fort : avec un meurtre. Bim, directement, on est en plein dedans. Très vite, Alice a une décision à prendre, et l’histoire est lancée. J’ai lu ce roman avec une certaine tension, tout le long on se demande comment Alice va gérer les choses, si elle va se faire prendre, jusqu’où elle ira pour préserver son secret, etc.

Au niveau des personnages, j’ai royalement détesté Maxime, le mari de Célia, un parfait connard ! Manipulateur, un ego surdimensionné, méchant, bête, une mère horrible, et encore, il y aurait bien d’autres choses à dire sur lui ! Par contre, j’ai beaucoup aimé découvrir la vraie Célia, bien loin des apparences qu’elle veut bien donner, ou de ce que les gens peuvent penser. Et puis il y a Alice (et son humour !). Au début, je n’éprouvais aucune affection pour elle (ce n’est quand même pas terrible de tuer sa sœur, n’est-ce pas !), et puis on se prend au jeu – tellement que j’aurais aimé une fin différente.

Au final, malgré quelques longueurs, j’ai bien aimé ma lecture (sauf la fin donc, pas si surprenante), qui revisite avec beaucoup de psychologie la question de la jalousie entre jumeaux. C’est haletant, on se fait manipuler, il y a du suspens, des rebondissements, bref, on ne s’ennuie pas !

 

Un grand merci à Mylène et aux éditions de l’Archipel pour la confiance et l’envoi !

Publicités

14 réflexions sur “Sans mon ombre – Edmonde Permingeat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s