La belle au bois dormant – Gaël Aymon & Sébastien Pelon

Editeur : Nathan

Parution : Octobre 2020

Genre : Album jeunesse

Avis : Il y a déjà deux ans, j’avais découvert la réécriture de Blanche-Neige par Gaël Aymon, un magnifique album poétique illustré par la talentueuse Peggy Nille. J’étais donc très curieuse de découvrir cet album-ci, aux illustrations cette fois de Sébastien Pelon.

Il y a fort à parier que vous connaissiez cette histoire. Mais laissez-moi vous rafraichir la mémoire quand même ! Il y a longtemps, une jeune reine se baigne dans une fontaine, pleurant de ne pas avoir d’enfant. C’est le moment que choisi une grenouille, fée de la fontaine, pour entendre la peine de la reine et lui promettre d’exaucer son vœu, à la condition qu’elle n’oublie pas de la remercier le moment venu.

Mais le moment venu arrive et la reine ne se voyant pas inviter une grenouille parmi ses convives, se contente de douze fées chargées des plus beaux souhaits pour sa petite fille qui vient de naître. Seulement, notre fée de la fontaine n’entend pas se laisser oublier ainsi, débarque, et annonce une terrible prophétie : si elle a donné la vie, elle peut aussi la reprendre. Heureusement, il reste une gentille fée qui n’a pas encore prononcé ses vœux, et va tenter d’adoucir le châtiment de la pauvre enfant qui n’y est pour rien.

Malgré tous les efforts du roi et de la reine, quand la jeune princesse atteint ses quinze ans, la prophétie se réalise et elle tombe dans un profond sommeil, pour 100 ans, ainsi que tout le royaume. Au bout d’un siècle, un jeune prince s’aventure par delà les ronces et les feuillages, et arrive à la princesse au moment où elle se réveille. La suite, eh bien, on retrouve la magie des contes de fée où tout fini enfin bien…

Quel plaisir de retrouver la plume poétique de Gaël Aymon ! La Belle au bois dormant n’est pas particulièrement mon conte préféré, pourtant, j’ai apprécié chaque ligne, chaque page de cet album, qui rappelle l’importance de ne pas oublier les mains tendues au moment où l’on ne voyait plus de lumière. J’ai beaucoup aimé le moment de la rencontre entre le prince et la princesse, moi qui craignait qu’il ne l’embrasse et que hop ! J’ai aimé qu’on arrive au terme des 100 ans et que tout semble simplement être évident.

Enfin, et point non négligeable : les illustrations ! Si le récit est enchanteur, envoutant, cela ne tient pas qu’à la plume de Gaël mais également au talent de Sébastien Pelon. Dès la couverture, il annonce la couleur avec cet enchevêtrement de roses, ronces et feuillages, non seulement dessiné mais également en papier découpé. Outre les sublimes illustrations, on retrouve ces papiers découpés ainsi que des pages à déplier régulièrement dans cet album, rendant le tout complètement immersif, nous obligeant à apprécier et savourer chaque détail.

En bref, vous l’aurez compris, gros coup de cœur pour cet album qui fera, à coups sûrs, un merveilleux cadeau !

Merci aux éditions Nathan pour la confiance et l’envoi !

8 réflexions sur “La belle au bois dormant – Gaël Aymon & Sébastien Pelon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s