Ma mère – Stéphane Servant & Emmanuelle Houdart

Editeur : Thierry Magnier

Parution : 16 septembre 2015

Genre : Album Jeunesse

Résumé : « Ma mère a le cœur entre soleil et nuit. » Tantôt jardin, tantôt renarde, tantôt louve, cette femme mystérieuse et fascinante se dessine à travers l’enfant qui la regarde et la dit. La poésie du texte se prolonge dans d’impressionnants tableaux d’Emmanuelle Houdart, mettant en scène ce personnage multiple. Un album comme un chant d’amour aux mères.

Avis : Je vous ai présenté cet album sur mon compte Instagram cet été, mais honte sur moi, je n’avais pas encore pris le temps de vous en parler ici.

Album grand format, il fallait au moins ça pour qu’explosent toute la poésie et la beauté de ce titre. Dans le texte, dans les illustrations, on est pris au coeur par tant de profondeur, de douceur, de justesse, de mélancolie, d’amour.

Depuis que je suis maman, j’aime découvrir de nouveaux albums mettant en lumière ce lien unique mère/enfant. Mais je dois dire que je n’avais jamais rien lu de tel et j’en ai été profondément remuée. Avec « Ma mère », j’ai reconnu la mère que je peux être parfois, la petite fille que j’ai pu être il y a bien longtemps. Le texte, poétique, est relativement court, mais touche en plein cœur et sonne juste. Dans cette dualité, dans la présentation de cette mère somme toute humaine, qui n’est pas sans faille, dans les craintes de cette enfant, dans la profondeur éternelle de l’amour de cette mère pour sa fille. Quant aux illustrations, elles sont tout simplement superbes, uniques (dire que sans le deuxième confinement j’aurais pu rencontrer Emmanuelle Houdart au Salon Jeunesse de ma ville 😦 ).

On pourra sans doute trouver plusieurs sens à cet album, moi il m’a parlé de maladie, de dépression. L’important étant peut-être finalement juste de rappeler que peu importe quelles épreuves, les tempêtes, les jours plus gris, dans les doutes ou les cris, l’amour est là, indéfectible, éternel, immuable. Un magnifique album à découvrir dans les bras réconfortants d’un adulte.

« Quand tu es née
J’ai tatoué à l’endroit de mon cœur
Un chant d’oiseau
Le premier cri que tu as lancé
Une étoile de rosée
Ton visage adoré.
Le chemin vers toi
Jamais je ne pourrai l’oublier. »

14 réflexions sur “Ma mère – Stéphane Servant & Emmanuelle Houdart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s