Les filles du Nightingale – Donna Douglas

dffpl7.jpg

Éditeur : Charleston

Parution : 7 octobre 2016

Genre : Littérature

Traducteur : Sophie Deshaies

Titre original : The Nightingale Girls

 

Résumé  : Londres, 1936
Trois jeunes femmes complètement différentes deviennent apprenties infirmières dans un grand hôpital.
Dora a décidé de quitter sa misérable maison bondée de la classe ouvrière pour une meilleure vie, mais également pour échapper à son détestable beau-père. Possède-t-elle ce qu’il faut pour suivre les autres filles mieux éduquées ?
Helen est la plus calme des trois une jeune femme qui évite toute sorte d’amusement. Dans l’ombre de sa toute-puissante mère, administratrice de l’hôpital et de la vie de sa fille, arrivera-t-elle à trouver sa propre voie ?
Millie, Lady Camilla, est une aristocrate rebelle, dont l’attitude insouciante lui vaudra de se heurter encore et encore à l’infirmière en chef, la terrifiante Sister Hyde. Retournera-t-elle à la vie luxueuse pour laquelle elle est née ou gardera-t-elle courage pour continuer sa carrière ?

 

Avis : Au beau milieu des années 1930, nous suivons le parcours de trois jeunes filles se destinant à être infirmières, et partageant la même chambre, les mêmes galères. Si les premiers jours se passent dans une entente cordiale mais brève, très vite des liens plus forts vont se créer entre elles.

Il y a tout d’abord la douce Dora qui ne vient pas d’un milieu aisé et fuit un beau-père trop entreprenant, responsable de son manque d’assurance et de confiance en les hommes, source de bien de tracas ; l’impulsive Millie qui, bien que de haute naissance, rêve d’être infirmière plutôt que d’épouser n’importe qui afin de donner un héritier au domaine … ce qui ne l’empêche pas de prendre ses études un peu trop à la légère parfois ; et enfin la discrète Helen qui plie sous l’autorité d’une mère abusive, oubliant parfois de vivre sa vie. Autant de caractères différents et pourtant diablement attachants, surprenants ; trois jeunes filles différentes qui vont pourtant se trouver, se reconnaître, se compléter.

Nous côtoyons ces jeunes filles dans ce lieu réputé qu’est le Nightingale, nous vivons avec elles leur quotidien auprès des patients, des sœurs, découvrant la réalité parfois cruelle de l’époque. Si chacune est différente, toutes auront des obstacles à surmonter, des choix à faire. Et c’est aussi ce que j’ai aimé dans ce roman, rien n’est couru d’avance.

Outre les trois jeunes filles, on découvre également leurs familles, et donc des milieux complètement différents. C’est d’ailleurs très intéressant, encore une fois pour saisir la réalité de l’époque. Un roman captivant à portée historique, où l’on découvre la condition des femmes, celle des infirmières, et où se dessinent les vies croisées de ces héroïnes du quotidien. Dès le début j’ai été prise dans l’histoire et j’ai eu beaucoup de mal à laisser Dora, Millie et Helen. Tantôt touchant, tantôt révoltant, tantôt amusant, ce roman est une très belle découverte que je vous recommande !

lc-2016

Publicités

10 réflexions sur “Les filles du Nightingale – Donna Douglas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s