Les enfants des Lumières, 1762 : L’encrier du diable – Laure Bazire & Flore Talamon

9782092566206

Editeur : Nathan

Parution : 24 août 2016

Genre : Jeunesse, historique

 

Résumé : 1762 : jeune mariée, Judith s’est installée à Rouen au côté de son mari, libraire. Elle y coule désormais des jours paisibles… trop paisibles. Aussi se lance-t-elle avec enthousiasme dans le projet de ses amis philosophes parisiens, qui veulent faire reconnaître le génie de Molière à l’Académie française. Or une rumeur se propage : et si Corneille était le véritable auteur des œuvres signées Molière ? Judith doit en avoir le cœur net. Il en va de l’honneur de ses amis. Mais dans l’ombre, d’autres sont prêts à jeter le discrédit sur Molière et faire taire ses partisans… à n’importe quel prix.

 

Avis : Rappelez-vous, il y a quelques mois je vous parlais du premier tome des aventures de Judith, dans Les enfants des Lumières, 1759 : la plume de l’ange », dont vous pouvez retrouver ma chronique ici. Si certains rappels permettent de situer un peu les événements du précédent tome et de lire celui-ci indépendamment, c’est quand même plus sympa de les lire dans l’ordre 🙂 Au passage, j’aime beaucoup ces couvertures !

Judith est désormais une jeune femme mariée à son François Marie, et mène une vie paisible à ses côtés – ainsi qu’auprès de sa belle-famille – trop paisible peut-être ? Sa vie parisienne, les aventures vécues en 1759 lui manquent. A croire que quelqu’un ait entendu son appel, puisque des amis émettent l’idée que peut-être, l’oeuvre de Molière tiendrait beaucoup au talent de Corneille … Ni une ni deux, la voilà qui décide d’enquêter ! Ce qui pourrait bien lui attirer les foudres de certains opposants, et même lui faire (re)croiser le chemin d’un ancien ennemi …

Quel plaisir de retrouver Judith ! Cette fois, c’est un roman épistolaire que nous proposent Laure Bazire et Flore Talamon : tout nous est raconté à travers des lettres, entre Judith et son mari, ses sœurs, son père, ses amis, mais aussi entre ces personnages, et même certains ennemis. Le rythme est donc différent, plus rapide mais moins instantané : ce qu’on apprend des événements a forcément déjà eu lieu. Pourtant, c’est aussi une façon d’introduire de la surprise, et dans certaines lettres (je pense en particulier à une de François Marie) une tension presque palpable.

J’ai retrouvé ce que j’avais aimé dans le premier tome : l’Histoire qui se mêle à l’histoire de cette héroïne. J’adore ces personnages qui côtoient Voltaire, et découvrent des écrits de la main de Corneille ou Molière, moi qui aurait tellement aimé vivre à cette époque. J’ai beaucoup aimé l’enquête que mène Judith, l’action, le mystère qui rendent le récit palpitant, ainsi que la fin.

En bref, un très bon second tome que j’ai adoré lire (j’aurais beaucoup aimé qu’il y ait encore d’autres tomes d’ailleurs !). L’occasion de voyager encore un peu au siècle des Lumières !

 

Un grand merci aux éditions Nathan pour la confiance et la découverte !

Publicités

16 réflexions sur “Les enfants des Lumières, 1762 : L’encrier du diable – Laure Bazire & Flore Talamon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s