Girlhood – Cat Clarke

girlhood-980800-264-432

 

Éditeur : Robert Laffont

Collection : R

Parution : 5 octobre 2017

Genre : Jeunesse

Traducteur : Cécile Ardilly

 

Résumé : L’amitié, c’est comme une allumette … il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.

J’ai sombré quand ma sœur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.

Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer. Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille…

 

Avis : J’aime beaucoup les romans de Cat Clarke : à chaque fois qu’il en sort un nouveau, il me le faut – pourtant je suis loin d’avoir encore tout lu ! D’ailleurs, ça fait à peu près un an que j’avais découvert « Cruelles« . Pour découvrir mes chroniques des romans lus de cette auteure, c’est par ici !

Dans ce roman, on suit la vie de Harper, en pension à Duncraggan Castle. Quand elle était plus jeune, elle rêvait avec sa sœur jumelle des aventures qu’elles pourraient vivre le jour où elles seraient en pension. Pourtant, quelques années plus tard, Jenna est morte, laissant Harper seule avec sa culpabilité. Car pour elle, tout est sa faute. Petit à petit, dans cette pension, elle a (enfin) laissé d’autres personnes entrer dans son cœur, et depuis, avec ses amies, elles sont inséparables. Pourtant, cette année, une nouvelle fait son entrée, et se lie vite d’amitié avec Harper. A tel point que cette dernière la couve, prend sa défense, et surtout, ne voit pas que petit à petit, elle la coupe de ses amies, ni que d’étranges choses se passent …

Très vite, je suis rentrée dans l’histoire. Le style de Cat Clarke est fluide, agréable, et j’avais envie de savoir ce qui se cachait derrière tout ça. Car il faut dire que très vite, il est clair que Kirsty … n’est justement pas très claire ! J’avais même parfois envie de secouer Harper d’être aussi aveugle – par contre mention spéciale pour Rowan, qui a été pour le coup mon personnage préféré du roman. Au final, c’est un peu là que réside mon petit bémol pour ce roman : je m’attendais à une révélation fracassante, à être bluffée, retournée, mais au final, j’avais vu venir le plus gros.

Attention, malgré ça ce roman n’est pas une déception : j’ai passé un bon moment de lecture. J’ai beaucoup aimé le lien liant Harper et ses trois amies, cette belle histoire d’amitié, qui existe principalement parce que ces jeunes filles vivent quasiment les unes sur les autres. Même si quand elles iront à la fac les choses changeront, c’est aussi ça la beauté de la chose : le fait que rien ne dure, mais que tout est tellement fort sur l’instant. On parle aussi de choses plus profondes encore, de deuil, de culpabilité, de pardon, de résilience. En ce sens, j’ai beaucoup aimé les passages où Harper parle de sa sœur. Enfin, ça parle aussi sexualité/homosexualité, des disparités entre ceux qui n’ont jamais manqué de rien et de ceux qui sont moins riches, de harcèlement, etc.

En bref, un chouette roman Young Adult – bien que pas le meilleur de Cat Clarke ! A découvrir si vous aimez le mystère, la tension et les ambiances un peu angoissantes !

18 réflexions sur “Girlhood – Cat Clarke

  1. Je m’attendais également à une grosse révélation mais tout est retombé comme un soufflé. Sur le coup, c’était sympa comme lecture, mais en vrai il a manqué quelque chose comme une histoire plus poussée, un véritable suspens. Du coup je suis plutôt mitigée, surtout que j’avais beaucoup aimé « Opération Pantalon ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s