Boys band killeuses – Goldy Moldavsky

4155OM2bxvL._SX195_.jpg

 

Éditeur : De la Martinière Jeunesse

Parution : 8 mars 2018

Genre : Jeunesse

 

Résumé : En réservant une chambre dans le même hôtel que les Ruperts, elles espéraient seulement se rapprocher de leurs chanteurs préférés. Peut-être même leur parler… Elles n’avaient pas projeté d’enlever l’un d’entre eux. Surtout pas le moins sexy des quatre…
Pourtant, il était là, attaché à une chaise, à leur merci. Elles avaient la clé de sa suite… Son téléphone… Ses secrets… Le rêve absolu de toute fan !
Et si, pour une fois, elles cessaient d’être de gentilles filles bien sages ?

 

Avis : Avez-vous déjà été fan d’un boys band ? Du genre à suivre votre groupe préféré à l’autre bout du pays, à attendre pendant des heures pour le voir – ou juste l’un de ses membres – une seconde à peine ? C’est un peu le lot de nos héroïnes ici. Alors imaginez un peu leur bonheur quand elles réussissent à avoir une chambre dans le même hôtel que les Ruperts, leur groupe fétiche. Mais quand l’une d’elle revient à la chambre en traînant derrière elle le corps évanoui de son Rupert préféré, les ennuis ne font que commencer … Alors, continuer ou faire marche arrière ?

Ce roman m’a autant fait rire que flipper. J’ai déjà été fan, quand j’étais plus jeune, mais le manque d’argent ou de moyen de transport m’a toujours empêchée de courir d’un endroit à un autre pour suivre mes stars favorites. Mais voir ces filles en furie (les filles en général qui attendent devant l’hôtel, ou notre narratrice et ses amies) aussi … folles des Ruperts, ça fait un peu peur. Les pauvres, ils sont ce qu’ils sont, mais ils n’ont plus de vie. Au-delà de ça, l’enchaînement des choses, les comportements des filles (aussi déjantées que pathétiques) et notamment de Pomme m’auront tiré quelques sourires !

L’histoire est racontée par notre narratrice donc (par contre, pas moyen de me rappeler son nom !), prête à passer un moment de folie avec ses copines. On comprend vite qu’à part l’amitié qui la lie à Erin, qui se trouve dans le même établissement scolaire, ces filles n’ont pas grand chose en commun excepté leur passion pour les Ruperts. Et à mesure que l’histoire avance et se complique, la tension entre elles est de plus en plus existante, à tel point qu’on craint que tout pète d’une seconde à l’autre. Et quand un drame survient, on se met à soupçonner tout le monde à notre tour sans plus être sûre de personne.

Même si j’aurai aimé un autre titre, qui n’aurait rien laissé présager, j’ai quand même bien apprécier ne pas tout voir venir. Car c’est ça qui est chouette avec ce roman, les réactions imprévisibles de certaines des filles, des Ruperts aussi, mais pas que. Je ne vous en dirai pas plus parce que sinon ça dévoilerait une des grosses révélations, mais j’ai trouvé ça super !

Au final, j’ai passé un chouette moment avec ce roman un poil flippant mais surtout très drôle.

 

Un grand merci aux éditions de la Martinière Jeunesse pour la confiance et l’envoi !

10 réflexions sur “Boys band killeuses – Goldy Moldavsky

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s