Aspirine, tome 1 – Joann Sfar

005469599.jpg

 

Éditeur : Rue de Sèvres

Parution : 6 juin 2018

Genre : Bande dessinée

 

Résumé : Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car Aspirine est vampire, coincée dans son état d’adolescente de 17 ans. Elle partage un appartement avec sa sœur Josacine, heureuse et sublime jeune femme de 23 ans, qui elle au moins, a eu l’avantage de devenir vampire au bon âge. En perpétuelle crise d’adolescence, elle passe ses nerfs sur son prof, sa sœur et tous les hommes «relous » qui croisent sa route. Assoiffée de sang, elle n’hésite pas à les dévorer (au sens propre) ou les dépecer. C’est même devenu un rituel avec les amants que sa jolie grande soeur collectionne. Malgré tout, elle attise la curiosité d’Ydgor ado attardé, un étudiant de type « no-life » : vaguement gothique, légèrement bigleux et mal peigné… avec comme kiff dans la vie, le fantastique et la légende de Cthulhu… Il rêve de vivre un truc magique, d’un destin exceptionnel et a compris qu’Aspirine est une vampire. Pour acquérir le privilège de pouvoir l’accompagner, il s’engage à garder le secret et à devenir son serviteur… son esclave. Parviendra-t-il à gagner sa confiance voire même son amitié ? Arrivera-t-il à la calmer de ses pulsions mortifères ? Au final, lequel sera le plus enragé des deux ?

 

Avis : J’ai découvert Joann Sfar il y a trèèèèès longtemps, avec son Grand Vampire, dans Je Bouquine (autant dire que j’étais jeune :-P), dont j’ai toujours gardé un bon souvenir légèrement teinté de nostalgie. Quand j’ai entendu qu’il sortait une nouvelle BD, qui plus est avec une vampire légèrement rebelle, j’ai eu très envie de la découvrir.

Et, en effet, Aspirine, 17 ans depuis 300 ans, déteste tout le monde. Plus précisément, elle semble être en colère contre le monde entier. Et quel meilleur moyen d’extérioriser sa rage que de mordre et tuer tout le monde ? Tant pis si c’est un prof de la Sorbonne, un inconnu, le coup d’un soir de sa sœur aînée. Un jour, sa route croise celle de Yidgor, un jeune étudiant qui rêve de vivre quelque chose de magique, et qui, forcément, se prend de passion pour Aspirine et sa condition de vampire. Bien décidé à ce que leur association dure le plus longtemps possible, il va tenter de trouver un moyen pour aider Aspirine à canaliser sa rage, lui trouver une raison d’être.

Si je trouve la couverture très jolie et réussie, on retrouve tout de suite le style de Joann Sfar, reconnaissable entre mille (perso, j’aime beaucoup, après je comprends que ce ne soit pas du goût de tout le monde). Les premières pages – avec les réflexions d’Aspirine – m’ont beaucoup amusée, on retrouve également des traces d’humour distillées au fil de l’histoire. Mais il y a aussi, tout au long de ce premier tome, des références à la culture pop, à la fantasy. Si Yidgor est fana de jeux de rôles, je n’aurai pas cru un jour assister à une bataille de Warhammer entre ce dernier et une vampire !

Aspirine est une vampire en colère. Mais c’est aussi une ado, avec tous les questionnements qu’on peut avoir à cet âge-là, sur la vacuité de la vie, le sens des choses, le but d’une existence, notamment quand on est bloqué dans le corps d’une ado pour toujours et qu’on ne connaît même pas ses parents. Que ce soit avec elle ou Yidgor, on retrouve donc d’intéressantes réflexions qui nous feraient presque oublier le contexte : sa rage, elle la passe en tuant des inconnus (même si pour certains, ils ne l’ont pas volé !).

Au final, Joann Sfar montre à travers cette histoire l’importance de s’accepter et de faire de nos défauts une force. Mal-être adolescent, colère, solitude, acceptation, des thèmes universels traités ici sous un jour fantastique. J’ai beaucoup aimé l’association de Yidgor et Aspirine, et la fin de ce premier tome où l’on note une belle évolution.

En bref, j’ai beaucoup aimé découvrir ce premier tome, et j’ai hâte de découvrir la suite !

 

Merci aux éditions Rue de Sèvres pour la confiance et la découverte !

 

libr

Pour découvrir ce premier tome, cliquez ici !

 

Du même auteur :

10 réflexions sur “Aspirine, tome 1 – Joann Sfar

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s