La reine des quiches – Sophie de Villenoisy

9782203157279.jpg

 

Éditeur : Denoël

Parution : 4 octobre 2018

Genre : Littérature

 

Résumé : A quarante et un ans, Murielle collectionne les échecs, comme si une vilaine fée prenait un malin plaisir à la persécuter. Après autant de fausses couches que de manuscrits refusés, elle s’est résignée à ne donner vie qu’à des articles sur les vermifuges dans la rubrique animalière d’un journal télé. Jusqu’au jour où un éditeur l’appelle, son dernier roman, Ceci est mon corps, l’a fasciné, il veut absolument le publier.

Murielle n’en revient pas, son roman-confession sur sa propre stérilité va lui apporter la reconnaissance dont elle a toujours rêvé ! Mais ce succès littéraire pourrait aussi avoir des conséquences inattendues sur sa vie et son entourage…

 

Avis : J’ai découvert la plume de Sophie de Villenoisy il y a deux ans, avec un précédent ouvrage que j’avais beaucoup aimé, paru également aux éditions Denoël, « Joyeux suicide et bonne année », chroniqué ici. En préparant cet article, je me suis d’ailleurs rendue compte que j’avais laissé passer un roman entre ces deux-là, ça ne va pas, il va falloir que je rattrape cet oubli ! Bref, revenons à nos moutons !

La reine des quiches, c’est Murielle. Une quarantenaire mariée mais sans enfants – pas faute d’essayer, mais elle enchaîne les fausses couches. Une journaliste qui n’assume pas d’être appelée ainsi puisqu’elle écrit des articles sur les animaux pour un magazine tv. Et on ne parle même pas de tous ces romans qu’elle écrit, envoie aux maisons d’édition pour essuyer autant de refus. Ah, ça, on peut dire qu’elle n’a rien à voir avec sa sœur, mariée, mère de 3 adorables garçons, et rédactrice d’un blog à succès. Pourtant, un jour, Murielle reçoit un appel des éditions Gallimard, qui a adoré son dernier roman. Comment gérer une telle nouvelle quand on a l’impression que toute sa vie n’est qu’une succession d’échecs ?

J’étais très curieuse de découvrir ce roman après avoir beaucoup aimé « Joyeux suicide et bonne année », un joli concentré d’humour et de réflexions. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue ici. Je ne savais pas trop où Sophie de Villenoisy allait m’emmener, mais je me suis laissée prendre au jeu, et j’ai suivi Murielle dans les pas de cette nouvelle vie. Murielle, c’est une femme terrorisée par le changement, tellement persuadée de ne pas mériter une once de bonheur qu’elle pourrait tout faire capoter elle-même. Heureusement, elle peut compter sur son mari, fidèle pilier, prêt à se réjouir pour deux.

J’ai beaucoup aimé retrouver la plume de l’autrice. Son trait caustique, l’humour, les réflexions qui se dessinent. On parle de fausses couches, de stérilité, de cette douleur de femme face au bonheur des autres, à leurs questions, leurs maladresses. On plonge également dans l’univers des écrivains, des dédicaces, des rencontres. Et puis, il y a les relations familiales, qu’elles soient conjugales, ou fraternelles, ou encore entre mère et fille, et puis, les secrets de famille et les dégâts qu’ils peuvent causer …

Au final, c’est encore un très bon moment de lecture que nous offre ici Sophie de Villenoisy, un roman plein de surprises, qui fait sourire, qui fait réfléchir. A lire !

 

Merci aux éditions Denoël pour la confiance et la découverte !

 

libr

Pour découvrir ce roman, c’est par ici !

 

De la même autrice :

8 réflexions sur “La reine des quiches – Sophie de Villenoisy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s