Lignées – Sophie Zimmermann

xcover-2923.jpg

 

Éditeur : Auto-éditions / Publishroom

Parution : 28 février 2019

Genre : SF, dystopie

 

 

Résumé : Ava vit dans un monde bâti grâce à la fusion cellulaire définissant des Lignées d’individus aux caractéristiques particulières. Dans cette société où les émotions sont atténuées et les contacts corporels inexistants, un équilibre semble régner entre les êtres humains. Un idéal auquel croit la professeure, jusqu’au jour où un groupe armé fait irruption dans sa classe et la kidnappe.

Peu à peu, les révélations s’enchaînent et l’illusion s’estompe. L’utopie n’était qu’une façade; un projet d’extermination est en marche, et Ava se retrouvera rapidement embarquée dans une bataille pour assurer l’avenir de l’humanité.

 

Avis : Quand j’ai découvert le résumé de ce roman, j’ai tout de suite été intriguée : vous le savez maintenant, c’est tout à fait le genre d’histoires que j’aime découvrir. Dès que j’ai pu me plonger dedans (oui, parce que ma lecture a été un peu compliquée entre la reprise du boulot, les travaux à la maison, bébé …), je n’ai donc pas hésité ! Aller, place à mon avis.

On suit donc Ava, Ligneuse de son état, qui se fait enlever en plein cours. Face à ses kidnappeurs, elle comprend vite qu’il y a erreur sur la personne, et accepte de les aider lorsqu’elle comprend que sa vie a été bâtie sur des mensonges. Parce que oui, dans sa société (pas si lointaine que la nôtre !), les émotions, les contacts entre humains n’existent plus, et la vie semble beaucoup plus belle que jadis. Oui, enfin, sauf quand on découvre un vaste projet d’extermination…

On retrouve ici le schéma habituel dans ce type de roman : la société a évoluée dans une certaine direction, un groupe de rebelles débarque et montre à notre héroïne que les choses sont loin d’être aussi idylliques qu’elle le pense. Parce que oui, Ava est parfaitement heureuse de sa vie actuelle. Elle exerce un métier qui la passionne, et qui prouve chaque jour que la science a fait de fantastiques progrès : plus besoin de rapports sexuels pour faire un bébé, les gens ne se marient plus mais se connectent lorsqu’ils sont parfaitement sur la même longueur d’onde, les maladies n’existent presque plus, etc. Et pourtant ! Malgré donc la structure habituelle, j’ai trouvé le tout original. On ne ment pas sur les faits à proprement parler, mais ils cachent bien d’autres choses (mais je n’en dirai pas plus !).

La force de ce roman ? Ses nombreux rebondissements, que j’ai été loin de tous voir venir. L’autrice arrive à nous surprendre, nous faire croire à quelque chose, pour finalement nous laisser complètement étonnés quelques chapitre plus loin. L’action est omniprésente et ne laisse aucun temps mort. Les personnages aussi m’ont beaucoup plu. J’ai énormément aimé la bande à Mathias, Axel, Igor. Ava aussi est un personnage très intéressant, de par son vécu : contrairement à ses nouveaux amis elle n’a connu que cette société. Bien évidemment, on n’échappe pas à une petite romance et, si on la devine dès le début, j’ai été ravie de voir qu’elle prenait le temps de s’installer et ne faisait pas d’ombre à l’intrigue. 

Enfin, malgré quelques maladresses et coquilles (ou par exemple des répétitions de phrases), le style de Sophie Zimmerman est plutôt fluide et le tout est addictif. Et puis, surtout, cohérent ! Au début, j’ai eu du mal avec Ava : je l’ai trouvée froide, distante, et je me suis dit que je ne m’attacherai jamais à elle. Oui, mais, non ! Elle n’est qu’elle-même, la pauvre. Evidemment qu’elle garde son sang froid quand elle se fait kidnappée, puisqu’elle maîtrise ses émotions à tout instant. Et c’est ça aussi que j’ai apprécié : l’autrice gère à la perfection ses personnages, leurs histoires, leurs caractères.

En bref, j’ai passé un bon moment de lecture avec Lignées. C’est un roman addictif, bourré d’action, de rebondissements. Les personnages sont attachants et prêts à en découdre. Si vous cherchez un peu d’évasion et de dystopie, foncez !

 

Un grand merci à Sophie Zimmerman via Simplement.pro pour la confiance, l’envoi, le marque-page et le petit mot !

14 réflexions sur “Lignées – Sophie Zimmermann

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s