Ctrl + alt + suppr – Bertrand Puard

9782203196803.jpg

 

Éditeur : Casterman

Parution : 19 juin 2019

Genre : Young Adult

 

Résumé : Un empire technologique plus puissant que Google, qui contrôle le monde entier.

Une entreprise secrète qui lutte contre l’influence de l’argent et des fake news.

Un adolescent solitaire avide de sensations fortes.

La fille d’un ministre un peu trop scrupuleux.

Ce n’est pas à eux de rebooter le système.
C’est à nous.

 

Avis: J’avais beaucoup entendu parler de Bertrand Puard, sans l’avoir encore jamais lu. Puisque son dernier titre m’intriguait, je me suis dit qu’il était donc grand temps d’y remédier. Ce qui fait que pour une fois, ce roman n’a pas fait long feu dans ma PAL !

Alors que Zéphyr vient juste de perdre sa grand-mère, un inconnu lui apprend que cette dernière n’était peut-être finalement pas celle qu’il croyait. Au pied levé, le voilà confronté à quelque chose qui le dépasse – défi qu’il est pourtant prêt à relever. En parallèle, on découvre Lisa, fille d’un ministre, prête à tout pour découvrir ce qui est arrivé à son père. Au milieu de tout ça, un empire technologique plus puissant que Google, des infoxs qui font exploser le monde, et une entreprise secrète prête à en découdre.

Ce roman est né d’une idée originale, puisque Bertrand Puard a sollicité ses lecteurs pour l’aider à choisir la direction de ses chapitres. Il a fait cela pour les 8 premiers qui étaient disponibles en ligne, posant une question à la fin de chacun, les résultats des votes orientant le chapitre suivant. Idée sympa, non ? Et finalement qui colle bien à l’univers de ce roman, où la technologie est omniprésente !

J’étais donc très curieuse de découvrir ce roman, et j’ai passé un très bon moment en compagnie de Zéphyr et de ses nouveaux amis. Le rythme est haletant, addictif, les actions s’enchaînent et on n’a pas le temps de s’ennuyer : on veut savoir ce qui va se passer. C’est même parfois un peu trop, car certaines choses passent trop vite alors que, pour moi, elles auraient méritées d’être approfondies. Après le roman est plutôt court (247 pages), donc forcément, ça joue. Par contre, du coup, si j’ai bien aimé les personnages, je n’ai pas forcément eu l’impression de vraiment les connaître, et je ne me suis pas spécialement attachée à eux. Bien sûr, ils sont motivés, courageux, intelligents, tenaces, et je les retrouverai avec plaisir, mais il m’a manqué un petit quelque chose.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue, ainsi que l’entreprise secrète que découvre Zéphyr et qui s’est fixé un objectif plutôt noble – même si l’on se pose certaines questions. Tout n’est pas crédible, et pourtant je me suis prise au jeu. La fin m’a surprise et laissée avec quelques questions qui, je l’espère, trouveront réponses dans un prochain tome !

En bref, si vous cherchez une lecture addictive, qui va à 100 à l’heure, et où une large part est laissée à la technologie, au hackers et autres enjeux planétaires, n’hésitez pas !

 

Un grand merci aux éditions Casterman pour la confiance et la découverte !

14 réflexions sur “Ctrl + alt + suppr – Bertrand Puard

  1. je ne suis pas trop fan de l’écriture de l’auteur et je dois dire que dans l’immédiat (c’est peut-être la période qui veut ça), je ne suis pas trop tentée par l’histoire. Contente que ta lecture se soit déroulée à 100 à l’heure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s