Bordeterre – Julia Thévenot

Éditeur : Sarbacane

Collection : Exprim’

Parution : 4 mars 2020

Genre : Young Adult

Résumé : Inès, 12 ans, est le genre à castagner ceux qui cherchent des embrouilles à son frère, Tristan, autiste de 16 ans. Tristan lui, est plutôt du genre à regarder des deux côtés avant de traverser. Mais ce jour-là, il ne parvient pas à retenir sa sœur qui, courant après son chien…
… bascule dans un univers parallèle. Bordeterre. C’est le nom de cette ville, perchée sur une faille entre deux plans de réalité. Les gens qui y tombent ne peuvent plus la quitter. On y croise des gamins qui chantent pour faire tourner un moulin, des châtelains qui pêchent des cailloux, des ferrailleurs rebelles qui font tirer leurs caravanes par des poules… et des créatures étranges.
Inès, par nature, est ravie. Elle explore, renifle le derrière de Bordeterre avec une joie souveraine, comme le chien qu’elle a suivi. Tristan est plus inquiet : il y a quelque chose de pourri dans cette ville.

Avis : Je vous ai déjà parlé de ce titre sur Instagram, mais pour ceux qui auraient loupé mon post, c’est parti ! Quand j’ai entendu parler de ce titre la première fois, j’ai découvert par la même occasion que Julia, la talentueuse blogueuse de chez Allezvousfairelire avait décidément plus d’une corde à son arc – d’ailleurs, chère Lupiot, tu peux barrer le point 5 des trucs que tu trafiques (aller voir sa présentation !). J’avais hâte de découvrir son roman, tout simplement parce que la couverture est canon, le résumé super intrigant, et parce que Julia a une plume, une façon de parler de littérature jeunesse qui me captive à chaque fois. Ses articles ont beau être assez longs généralement, je m’y plonge toujours avec plaisir. Bref, c’est avec excitation et une petite pointe de « j’espère ne pas être déçue » que j’ai embarqué dans Bordeterre.

Bordeterre, c’est un drôle de petit monde dans lequel basculent Tristant et Inès, en vacances au camping. Une fois arrivé, on ne quitte plus Bordeterre. On oublie même, notre vie d’avant. De toute façon, Inès et Tristan vont avoir fort à faire puisque l’une va devenir l’apprenti du châtelain du coin, tandis que l’autre va fomenter une révolution (et oui, rien que ça) en compagnie d’une rebelle née.

Je n’ai peut-être pas choisi la meilleure période pour me plonger dans ce roman, je dois dire qu’à la fin de la période de confinement j’ai connu quelque chose qui s’apparentait un peu à une panne de lecture. Du moins c’est ce que je pensais. Aujourd’hui, avec un peu de recul (et une pointe de nostalgie), je réalise que je n’avais tout simplement pas envie de quitter cet univers (même si au début, c’est vrai que j’avais un peu de mal à rentrer dedans, il faut être concentré quand même !). Parce que Julia Thévenot nous a cuisiné un univers aux petits oignons. C’est captivant, passionnant, terriblement maîtrisé et un peu complexe de prime abord, et d’une richesse ! Chapeau ! Derrière ce monde mystérieux dans lequel tombe nos héros, on découvre finalement que les choses ne sont pas bien différentes d’ailleurs : discrimination, domination des puissants/riches sur les moins biens lotis, racisme, révolte, autant de réflexions sous couvert de cette histoire fantastique.

Et que serait cet univers sans la musique ? Parce que oui, mesdames et messieurs, dans ce monde, le Chant a un pouvoir tout particulier. Il peut guérir, animer des éléments, allumer, éteindre ou faire avancer. Inutile de préciser que, de fait, certains chants sont interdits et ont donc une douce odeur de rébellion. La musique est, en réalité, omniprésente, que ce soit la musicalité de certains poèmes, ou par les chants cités, les titres de chapitres – je me suis d’ailleurs amusée à essayer de retrouver de quelles chansons ils étaient tirés à chaque fois, mais je dois dire que j’étais loin de tout connaître (heureusement on a la liste à la fin) -. En fait, on peut presque dire que la musique devient un personnage à part entière. Tout comme l’écrit, que ce soit le texte en lui-même, les lettres que se passent nos personnages, ou les journaux clandestins qui vont lancer la grande rébellion.

Je vous disais que j’adorais le ton des articles de Julia sur son blog, quel plaisir de le retrouver dans son roman ! Clairement c’est ce que j’attendais. L’écriture de Julia est unique, poétique, travaillée, originale, mais aussi bourré d’humour et de malice. Ses phrases, ses retours à la ligne, tout a été – je pense – pensé, et le rendu est fantastique. On a vraiment l’impression d’être entré dans un autre univers, avec ce style parfois étrange, irrévérencieux, cotonneux, d’un autre temps. Peut-être que ça pourra en rebuter certains, toujours est-il que pour ma part j’ai adoré. Et plus j’y pense, plus je me dis que son livre était vraiment fait pour les éditions Sarbacane.

Quant aux personnages, ils sont eux aussi uniques. Je crois que je n’avais jamais rien vu de tel ou pas depuis longtemps ! J’ai beaucoup aimé le duo Tristan/Inès (ou Ignace, on ne sait plus 😛 ), ce grand frère handicapé qui va se révéler dans ce monde, cette gamine de 12 ans qui n’a pas sa langue dans la poche (ni les yeux). Une belle relation fusionnelle, un soutien sans failles, ils s’apportent beaucoup mutuellement… mais vont aussi faire tout un tas de rencontres à Bordeterre qui vont changer leur vie. Alma, Aïssa, Ruphaël, Adelphe, tous très intéressants, des cœurs révoltés, ou qui ont soif de vengeance, de liberté, de passion, des destins que l’on croyait tracés. Vous l’aurez compris, nous avons là un florilège de personnalités aussi différentes qu’attachantes, animées de tout un tas d’émotions fortes et passionnantes. Assurément, avec l’univers, les personnages du roman font la force de l’histoire, et on est un peu tristes de les quitter.

En bref, je vous invite vraiment à découvrir cette histoire originale, porté par la voix unique de Julia Thévenot. Un premier roman parfaitement maîtrisé, empreint d’humour, de réflexions et aux personnages attachants. Je crois sincèrement que Julia a un bel avenir littéraire devant elle, et j’ai hâte de la retrouver dans un nouveau récit !

Merci aux éditions Sarbacane pour la confiance et la découverte !

16 réflexions sur “Bordeterre – Julia Thévenot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s