Maudite poupée – Amélie Antoine

Editeur : Casterman

Collection : Hanté

Parution : 7 avril 2021

Genre : Jeunesse

Résumé : Thaïs et Margot sont deux sœurs inséparables. Jusqu’au jour où, dans une brocante, Margot craque pour une poupée vêtue de dentelle et aux boucles brillantes. Elle la prénomme Rosemonde et l’emmène partout avec elle. Bientôt, d’étranges incidents se produisent. Thaïs est la seule à soupçonner la poupée au sourire figé… et cruel !

Avis : A l’époque, découvrir la plume d’Amélie Antoine a été comme un coup de foudre littéraire : depuis, dès qu’un nouveau titre paraît, peu importe le genre, il me faut le découvrir. J’ai beaucoup aimé son album jeunesse, mais je dois bien avouer que ses romans adultes me scotchent à chaque fois. Quand j’ai appris qu’elle allait se lancer dans un roman d’horreur destiné aux jeunes lecteurs (dès 10 ans), j’étais très curieuse de la lire. Après tout, à cet âge-là, je dévorais tous les Chair de Poule qui me tombaient sous la main 😀

Thaïs et Margot sont en vacances avec leurs parents et leur petits frère en Bretagne. Un jour, en passant par un vide-greniers, Margot tombe sur une magnifique petite poupée. Incapable de lui résister, Thaïs lui prête l’argent nécessaire. Rosemonde fait ainsi son entrée dans la famille, pour le meilleur, et pour le pire… Car si Margot est aux anges et ne quitte plus sa poupée, d’étranges phénomènes commencent à se produire et Thaïs reconnaît de moins en moins sa sœur.

Dans ce roman, on retrouve la classique poupée maléfique qui prend peu à peu possession de sa nouvelle propriétaire (tiens, d’ailleurs qu’est-il arrivée à la précédente ?). Connaissant l’autrice, je m’étais attendue à quelque chose de plus original, de moins attendu : j’ai trouvé ça un peu facile et déjà vu, la poupée trouvée au vide-greniers, qui se révèle moins angélique que prévu. Mais clairement, pour le public visé et pour une première incursion dans le genre, ça le fait ! A 10 ans, c’est exactement ce que j’aurais eu envie de lire pour frissonner un peu sous ma couette.

Amélie Antoine parvient à distiller de petites touches de suspens. Franchement, je n’aurais pas aimé être à la place de Thaïs, notamment avec les nuits agitées qu’elle passe – en revanche les parents, pas très présents dans l’histoire, n’ont pas l’air de s’inquiéter que leur fille aînée ne dorme pas.

Le roman se lit très vite (il fait moins de 100 pages), et j’avais très envie de connaître la fin. Connaissant le talent d’Amélie pour nous retourner le cerveau, je l’attendais au tournant, et… je dois dire que j’ai adoré : elle a encore réussi à me surprendre. Elle aurait pu choisir quelque chose de complètement différent, mais là, c’est parfait.

En bref, si à la maison vous avez un ado qui n’a pas peur de frissonner un peu ou qui souhaite découvrir le fantastique, ce livre est pour lui !

De la même autrice :

12 réflexions sur “Maudite poupée – Amélie Antoine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s