Briséïs, tome 1 : la Citadelle Intemporelle – Tiphaine Siovel

Editeur : Irealistic

Parution : 11 Octobre 2019

Genre : Young Adult

Résumé : À dix-huit ans, Briséïs rêve d’échapper à son existence ennuyeuse de lycéenne. Quand son père physicien retrouve ses esprits après sept ans de catatonie, elle ne peut refuser l’expérience dangereuse qu’il lui propose. Mais après s’être réveillée dans une forteresse au savoir infini, choisie comme élève d’une élite secrète, Briséïs ne saurait dire si elle vit un rêve ou un cauchemar. Piégée dans cette Citadelle oppressante, elle doit découvrir la vérité pour survivre. Mais ses actions sont surveillées et le temps lui joue des tours. Sa seule chance d’échapper à la forteresse pourrait être de rejoindre un groupe de rebelles. Briséïs pourra-t-elle triompher de l’obscurantisme qui domine le monde ?

Avis : Il y a quelques mois, je voyais beaucoup passer cette magnifique couverture sur les réseaux. Sans même vraiment savoir de quoi le livre allait parler, j’avais très envie de le découvrir (moi, influençable ?), je suis donc plus que ravie d’en avoir finalement eu l’occasion – même si ma lecture a duré bien plus longtemps que prévu parce que oui, c’est le premier roman que je termine cette année, fiou.

Briséïs vit une vie relativement tranquille, entre étude, amies et vie familiale – légèrement atypique de par l’état prostré de son père depuis des années. Mais tout change lorsque, juste après le réveil de son père, elle se retrouve envoyée au cœur de la Citadelle, un lieu incroyable où des jeunes de tous pays sont formés à devenir les futurs dirigeants. Seulement, une fois l’émerveillement passé, la jeune fille commence à se poser des questions sur cet endroit plein de mystères, aidée par Benji qui lui est bien décidé à découvrir le grand Secret de la Citadelle. Mais on ne peut mettre en danger la Citadelle sans en payer les conséquences…

Fiou, par où commencer cette chronique ! Dans un peu moins de 500 pages, Thiphaine Siovel développe un univers fascinant, mystérieux, mais aussi terriblement complexe, bien plus que les premières pages ne le laissaient présager. D’ailleurs, pour être totalement honnête, j’ai eu un peu peur au début du roman : la vie « ordinaire » de Briséïs ne m’intéressait pas vraiment, et j’avais un peu peur qu’on ne reste dans cette ambiance … Puis les choses se mettent en place, et dès que la jeune fille met les pieds dans la Citadelle je me suis captivée (comme elle) par ce nouvel et étrange environnement. Illusions, réalités, on a clairement envie d’en savoir plus !

Et quand on commence à prendre nos marques, se sentir bien, s’attacher à ses camarades, voilà que l’autrice fait prendre un nouveau virage à son intrigue et qu’on change de décor, d’ambiance et même de personnages secondaires. On a vraiment deux parties différentes (très !) dans ce roman, à tel point que je ne saurais vous dire laquelle j’ai préféré … si ce n’est que dans la seconde on est davantage sur le qui-vive, dans l’incertitude, que les dangers et l’action sont très présents (et c’est plutôt chouette !). J’ai beaucoup aimé les révélations qui se font au fur et à mesure, notamment sur l’origine des nouveaux compagnons de route de Briséïs. Je n’ai vraiment pas envie de trop vous en dire et risquer de vous dévoiler certaines surprises, en tout cas j’ai beaucoup aimé la première étape de notre petite troupe.

Beaucoup de questions se posent au fur et à mesure que l’intrigue se déroule, il faut s’accrocher pour tenter de ramifier tous les petits fils, mais heureusement, habilement, on finit toujours par avoir une explication. Quant à ce qui reste en suspens : pas de panique, ce n’est que le premier tome, alors les choses devraient se dévoiler petit à petit. La fin d’ailleurs, avec l’épilogue, laisse entrevoir une suite tout aussi captivante avec notamment un personnage que j’aimais plutôt bien, alors j’ai hâte !

Pour parler des personnages justement, j’ai beaucoup aimé suivre Briséïs, même si ça m’embête toujours un peu quand un personnage reçoit plus d’aide que les autres (des indices, des rêves, peut voir ce que d’autres ne voient pas), un côté « tu es l’élu » qui me gêne toujours un peu quand on suit le personnage principal, mais c’est aussi le jeu. Toujours est-il que j’ai bien aimé son caractère et son courage, ses remises en question. J’ai également appris à aimer Benji dans la Citadelle, et j’espère le voir davantage dans la suite. Quant aux nouveaux compagnons de route de Briséïs, ils sont tous intéressants de par leurs origines, leurs vécus différents, et à eux tous je trouve qu’ils forment une bien belle équipe 🙂

Tiphaine Siovel nous offre donc un univers riche et rythmé, mystérieux, complexe, où se mêle quêtes, intrigues, complets, secrets, où se croisent créatures légendaires, mythiques et fantastiques – ou simples mortel. C’est captivant, bien écrit, et à la fin on a juste envie d’enchaîner avec la suite !

Merci à Tiphaine Siovel ainsi qu’à la plateforme Simplement Pro pour la confiance et l’envoi 🙂

20 réflexions sur “Briséïs, tome 1 : la Citadelle Intemporelle – Tiphaine Siovel

  1. Pingback: Littérature de l’Imaginaire – Bilan 1er trimestre – Ma Lecturothèque

  2. Pingback: Challenge de l’Imaginaire – Bilan 2ème trimestre – Ma Lecturothèque

  3. Pingback: Briséïs, tome 2 : Ombres et chimères, partie 1 : Le passage – Tiphaine Siovel | ☆ L'heure de lire ☆

  4. Pingback: Challenge de l’Imaginaire – Bilan 3ème trimestre – Ma Lecturothèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s