Pierre-de-vie – Jo Walton

B26914.jpg

 

Éditeur : Denoël

Parution : 23 mai 2019

Genre : Fantasy

Traduction : Florence Dolisi

Titre original : Lifelode

 

Résumé : Applekirk est un village rural situé dans les Marches, la région centrale d’un monde où le temps ne s’écoule pas à la même vitesse selon que l’on se trouve à l’est – où la magie est très puissante et où vivent les dieux – ou à l’ouest – où la magie est totalement absente.
C’est la fin de l’été, et la vie s’écoule paisiblement pour les villageois. Mais le manoir va être mis sens dessus dessous par le retour de Hanethe, qui fut autrefois la maîtresse des lieux. Partie en Orient, elle y est restée quelques dizaines d’années. Mais, plus à l’ouest, à Applekirk, plusieurs générations se sont succédé. Ayant provoqué la colère d’Agdisdis, la déesse du mariage, Hanethe la fuit. Mais Agdisdis est bien décidée à se venger.

 

Avis : J’ai découvert la plume de Jo Walton il y a un peu plus d’un an avec « les Griffes et les Crocs » que j’avais adoré. Du coup, quand j’ai vu qu’un nouveau roman paraissait aux éditions Denoël, je n’ai pas hésité très longtemps !

On découvre ici la petite ville tranquille d’Applekirk où chacun vit sa vie. Jusqu’au jour où d’étranges arrivants vont débarquer et bouleverser l’ordre des choses, notamment Hanethe, l’ancienne maîtresse des lieux, qui semble fuir quelque chose. Quelque chose ou quelqu’un, bien décidé à la ramener en Orient.

Ce roman a été initialement publié en 2009, et a reçu le prix Mythopoeic en 2010, et c’est tellement mérité ! Encore une fois, j’ai passé un excellent moment de lecture, et j’ai été très agréablement surprise face à ce que nous offre Jo Walton. Son intrigue est captivante : certes, elle prend le temps de bien poser les choses, mais même quand on a l’impression qu’il ne se passe rien, on en apprend davantage sur les personnages, leurs relations, leurs histoires, etc, et finalement on a du mal à reposer le livre.

Dans ce monde dont on ne sait que l’essentiel, une chose m’a marquée : le temps ne s’écoule pas de la même manière selon que l’on soit à l’Est ou à l’Ouest. Ainsi, quand Hanethe revient chez elle, d’un côté il s’est également quelques années, de l’autre, plusieurs générations, si bien qu’elle est une inconnue pour la plupart des siens.

Et puis, on retrouve ici encore l’importance des liens familiaux, qui interrogent, différant de ce que l’on connaît nous, ici, et qui pourtant semblent bien fonctionner. La maison est donc pleine d’amour au sens large, mari et femme ont chacun d’autres amoureux, d’autres enfants élevés tous ensemble. Au début j’ai mis un peu de temps à retenir les liens entre chaque personnages, qui est l’enfant de qui, etc, mais finalement on s’y fait.

Enfin, j’ai beaucoup aimé cette notion (centrale, qui donne son titre au roman d’ailleurs) de pierre-de-vie – un peu complexe, on pourrait rapprocher ça d’une vocation, du sens de la vie de quelqu’un. Certains trouvent leur pierre-de-vie dès la naissance, d’autres des dizaines d’années plus tard. Taveth, dont la pierre-de-vie est de s’occuper de la maison, s’évertue à tout faire pour les siens – même s’ils ne s’en rendent pas toujours compte – et a un rôle central, primordial que j’ai beaucoup aimé voir valorisé ici.

Au final, si vous cherchez un roman bourré d’actions et de rebondissements, passez votre chemin. Par contre, si vous souhaitez découvrir un roman à la fois simple et complexe, qui prend son temps, qui est bien écrit, envoûtant, avec une dose de magie, et qui interroge sur les liens familiaux, l’amour ou le temps, c’est par ici !

Un grand merci aux éditions Denoël pour la confiance et l’envoi !

12 réflexions sur “Pierre-de-vie – Jo Walton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s