Le maître des livres, tome 4 – Umiharu Shinohara

Editeur : Komikku

Parution : 19 mars 2015

Genre : Manga

Traducteur : Fabien Nabhan

Résumé : Sa tête ressemble à un gros champignon et a un certain succès auprès de ses usagers, malgré la crainte qu’elle génère : il s’agit bien sûr de Mikoshiba, le maître des lieux de la bibliothèque pour enfants « la Rose Trémière ».

Que ce soit pour de mignons élèvres d’école primaire, des lycéennes inquiètes pour leur activité scolaire ou des salariés perdus dans leur choix de vie, cette bibliothèque a toujours une histoire à proposer pour répondre à leurs soucis quotidiens…

Avis : Je poursuis tout doucement ma découverte de cette saga pleine de douceur et d’amour pour les livres et la littérature jeunesse. Vous le savez, c’est toujours un plaisir de me plonger dans un nouveau tome.

On retrouve ici bon nombre de personnages croisés précédemment, servant de prétextes à la découverte de nouveaux classiques. Ainsi, Chris et Mana permettent à Mikoshiba de leur faire comprendre qu’entre un texte original et une adaptation cinématographique, il peut y avoir tout un monde : si l’on prend l’exemple de la Petite Sirène, entre le conte initial et le Disney, c’est plutôt flagrant et les deux petites filles s’en rendent vite compte.

On a également de grandes interrogations sur le métier de bibliothécaire. Alors, je ne prétendrai pas connaître tout de ce métier, même si certains côtés me rappellent celui de libraire. J’ai lu quelques avis disant qu’on avait ici une vision un peu édulcorée, mais je ne pense pas que ça soit vraiment gênant tant qu’on sait faire la part des choses. Surtout, c’est avant tout une manière de s’interroger sur nos raisons à choisir tel ou tel travail, notre confiance en nous et notre place dans la société. De ce côté, j’ai trouvé nos deux bibliothécaires (filles) aussi touchantes qu’intéressantes.

C’est d’ailleurs l’occasion pour Mikoshiba de conseiller à un Miyamoto en plein questionnement un autre grand classique : le Petit Prince. J’ai adoré ces chapitres, profonds et captivants. C’est là que je me suis rendue compte que, si je connaissais les passages les plus célèbres, je n’avais jamais lu entièrement ce texte, et c’est un oubli sur lequel je vais vite travailler !

Au final, j’aime vraiment toujours autant cette série, sa façon subtile et délicate de jouer sur les émotions pour nous montrer à quel point les livres, nos lectures, peuvent influencer nos vies, guider nos choix, nous ouvrir ou éclairer notre route. Alors si vous aimez les livres, les bibliothèques, de belles tranches de vie, n’hésitez pas à vous lancer dans cette série !

Dans la même série :

12 réflexions sur “Le maître des livres, tome 4 – Umiharu Shinohara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s