Ainsi gèlent les bulles de savon – Marie Vareille

Editeur : Charleston

Parution : 19 mai 2021

Genre : Littérature française

Résumé : « Certains choix nous définissent à tout jamais, celui-ci en fait partie. À partir d’aujourd’hui, je peux bien écrire la neuvième symphonie, sauver le monde d’une troisième guerre mondiale ou inventer le vaccin contre le sida, on ne retiendra de moi que cet acte innommable : j’ai abandonné mon bébé, toi, mon minuscule amour aux joues si douces.

Puisses-tu un jour me pardonner. »

Trois pays, de vibrants portraits de femmes aux destins entrecroisés. Quel est le lien qui les unit ? Quelle est leur véritable histoire ?

De sa plume lumineuse et addictive, Marie Vareille nous offre une merveilleuse histoire d’amour, d’espoir et de résilience.

Avis : Depuis que j’ai découvert la plume de Marie Vareille, il y a 4 ans (déjà !), l’autrice est devenue pour moi une valeur sûre. Le mois dernier je vous présentais son dernier roman jeunesse (génial !), depuis est sorti « Ainsi gèlent les bulles de savon », un roman adulte aux thèmes universels, et dont je ne savais pas grand chose avant de me plonger dedans.

Ce roman nous emmène sur les pas de trois femmes dont on suit tour à tour l’histoire. Il y a Claire, folle de bonheur quand elle découvre sa grossesse, rattrapée de plein fouet par une réalité qu’elle n’imaginait pas à la naissance de sa fille. Océane, jeune étudiante aux Etats-Unis, qui cherche sa voie, empêtrée dans le tourbillon de ses émotions et une relation complexe avec son père. Puis enfin, une troisième femme dont on ne sait rien, si ce n’est qu’elle est partie à l’autre bout du monde en laissant derrière elle son bébé.

Très vite, on devine que ces trois destins sont liés. Comment ? J’avais bien échafaudé quelques théories, mais honnêtement, ce n’était pas le plus important pour moi, tant j’étais embarquée dans l’histoire de chacune de ces femmes et les émotions qu’elles me procuraient. Parce qu’on a trois femmes différentes, mais terriblement attachantes arrivées à un tournant de leur vie – et auxquelles il est facile de s’identifier (le vécu de Claire, l’hypersensibilité d’Océane). Trois destins bouleversants qui permettent d’aborder tant de sujets profonds, forts, presque tabous dans notre société.

J’aimerais que ce roman soit lu par tout le monde : il déculpabiliserait bien des mères, aiderait les ami(e)s, compagnons ou familles à trouver les mots. Parce qu’avec beaucoup de justesse et de sensibilité, mais aussi beaucoup d’humour (oui, avec Marie on passe du rire aux larmes en un changement de page) l’autrice parle de l’apprentissage de la maternité, de culpabilité, d’hypersensibilité, de solitude, de peur, de famille, de souffrance, mais c’est également un texte lumineux rempli d’espoir et vibrant d’amour. Le genre de roman qu’on ne peut lâcher, et qu’on a envie de recommencer à peine fini. Le genre qu’on n’oublie pas.

Je ne vous en dirai pas plus, mais vraiment, foncez découvrir ce roman surprenant, bienveillant, touchant. Une petite pépite à (s’)offrir !

« Je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire. »
Gustave Flaubert

Merci aux éditions Charleston pour la confiance et l’envoi !

De la même autrice :

22 réflexions sur “Ainsi gèlent les bulles de savon – Marie Vareille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s