Et que ne durent que les moments doux – Virginie Grimaldi

Éditeur : Fayard

Parution : 17 juin 2020

Genre : Littérature Française

Résumé : L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.
L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.
L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.
  
C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

Avis : Depuis que j’ai appris qu’un nouveau roman de Virginie Grimaldi sortait, Impatience est devenu mon second prénom. Quand je l’ai enfin eu en ma possession, il me tardait de le lire, pourtant à la fois j’appréhendais : peur d’être déçue après avoir tant aimé son précédent, surtout, surtout j’avais bien conscience qu’une fois lu il me faudrait attendre un moment avant le prochain. Malgré tout, c’était décidé : je le lirais pendant mes vacances. Pour une fois, j’ai tenu mes engagements et l’ai dévoré en quelques heures. Pourtant, c’est presque un mois après que je vous en parle (excepté mon petit post Instagram), tant j’ai envie de trouver les mots justes pour vous parler de ce tourbillon d’émotions qui m’ont saisie pendant ma lecture.

Parce que ce roman nous raconte l’histoire de deux femmes, Elise et Lili, deux mères arrivées à un tournant de leur vie. L’une devient mère à la retraite quand son petit dernier quitte le nid, alors que l’autre devient mère trop tôt. L’une redécouvre petit à petit le bonheur de s’écouter et vivre pour soi, alors que l’autre découvre la néonat’ et l’angoisse de vivre pour son oisillon.

Peut-être que c’est à cause du thème, mais j’étais sûre que ma lecture de Et que ne durent que les moments doux allait profondément me bouleverser. Et devinez quoi ? Ça n’a pas loupé ! Comme toujours – que ce soit dans ses romans ou dans ses posts Instragram – Virginie nous cueille par sa plume unique. Elle oscille entre humour, tendresse, tout un panel d’émotions, toujours avec justesse, simplicité, bienveillance – un roman si profondément humain, si bouleversant et juste qu’on ne peut que penser que c’est peut-être le plus personnel de l’autrice -. Les échanges de textos entre Élise et ses enfants m’ont fait éclater de rire, les mots de Lili m’ont fait éclater le cœur et ceux d’Elise, empreint d’une douce nostalgie teintée d’un avenir optimiste m’ont touchée.

Dès les premières pages, je me suis demandée comment/si le destin de ces deux femmes allait se rejoindre, et Virginie m’a soufflée. Dans un tel roman, qui finalement nous narre « simplement » deux passages de la vie de femmes, je ne me serais pas attendue à être surprise (mais je vous le dis, l’autrice est forte, très forte !).

Je ne veux pas trop en dire pour ne rien vous gâcher, je préfère que vous viviez, sentiez ce roman et tout ce qu’il contient. Alors lancez-vous, découvrez cette histoire bouleversante, poignante, juste, parfois drôle, parfois dure, mais souvent optimiste, une histoire de vies bousculées, de vies fortes, qui vous habitera longtemps, aussi longtemps que dureront nos moments doux.

26 réflexions sur “Et que ne durent que les moments doux – Virginie Grimaldi

  1. Bonjour,
    Une lecture que j’ai faite il y a peu, j’ai beaucoup aimé. Pendant cette période difficile, j’ai eu besoin de ce genre d’écrits, j’en ai donc usé, abusé 😉
    J’avais déjà lu ultérieurement cet auteur avec plaisir.
    Douce journée à vous ! 🙂

  2. Comme toi j’ai aimé ce roman.
    Je pense que définitivement c’est le plus intime de l’autrice.
    J’ai d’ailleurs fais ma chronique sur mon blog où je partage ton lien.
    Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s