De nulle part – Claire Favan

Editeur : Harper Collins

Parution : 5 octobre 2022

Genre : Thriller

Résumé : Chatou. Fin des années 1990. Deux nouveau-nés sont trouvés et confiés à l’Assistance publique. Des jumeaux que l’existence va vite se charger de séparer.
Trappes. 2020. Ballotté de foyers sordides en familles d’accueil, Antoine, dit « Tony », s’est construit tant bien que mal avec l’idée que la vie est un combat. Il lutte pour mener de front études de droit et petits boulots, et qui sait : dépasser sa condition.
Alors que tout ce qu’il réussit à faire est d’accumuler les dettes, se présente un beau jour à sa porte un certain Raphaël. Raf, c’est son frère, sa copie conforme et son exact contraire, un héritier qui a les codes et la confiance qui va avec. Raf a un plan qui peut changer le destin de son frère. Passé la surprise de la première rencontre, Tony hésite à qualifier la visite de providentielle. Car il n’oublie pas : l’échec est inscrit en lui depuis son premier cri. Mais il reste l’espoir. Cet espoir qui engendre le supplice.

Avis : Claire Favan fait partie de ces autrices dont j’attends chaque roman avec impatience. A chaque fois, je voudrais pouvoir retarder le moment de le lire parce qu’après je sais que de longs mois d’errance m’attendent (moi, exagérer ? A peine !), mais en réalité j’en suis tout bonnement incapable. Je ne suis même pas sûre d’avoir lu le résumé avant de commencer De nulle part tant je place une confiance aveugle en Claire, et d’un côté je ne trouve pas ça plus mal, c’est totalement la découverte comme ça. Bref, trêve de bavardages et place à mon avis !

Fin des années 90, deux bébés, des jumeaux, sont abandonnés. L’un va être adopté par une famille aisée – qui ne souhaite pas non plus s’encombrer d’un autre enfant – tandis que l’autre va trouver sa place chez un autre couple. Malheureusement pour ce dernier, un accident de voiture va faire voler sa vie en éclat pour une seconde fois et le conduire en foyer. Déterminé à mener ses études à bien et ne jamais faillir, Tony va se battre sans relâche pour s’élever dans la société. Mais pas facile de mener de front études et travail dans un système qui ne fait rien – ou trop peu – pour aider les jeunes comme lui. Alors que tout ce qu’il s’est évertué à construire s’écroule peu à peu autour de lui, la surprise vient frapper à sa porte sous les traits de son frère. Et si Raphaël pouvait l’aider à sortir la tête de l’eau ? Les jumeaux pourront-ils au moins rattraper le temps perdu ? En ont-ils vraiment envie ?

Ce que j’aime dans les romans de Claire Favan, ce qui m’a frappée dans ses deux derniers par exemple, c’est qu’on est pas juste dans un thriller pur et dur, c’est qu’on parle également de faits de société, de psychologie, qu’on dénonce quelque chose, et que, finalement, on apprend quelque chose. J’ai lu quelques avis qui critiquaient le fait qu’on parle énormément de foyers, de la jeunesse de Tony, personnellement j’ai beaucoup aimé cette première partie. C’était poignant de découvrir l’horreur qu’a pu vivre Tony, on sait que c’est réel, que ce genre de choses arrivent. En revanche je n’imaginais pas à quel point ces jeunes sont lâchés dans la nature dès leur majorité et si peu aidés. Quelle détermination, quel courage il faut pour s’accrocher et choisir de se lancer dans de longues études. Malheureusement quand on voit les horreurs par lesquelles certains passent – ceux qui savent et qui ferment les yeux – et tous les obstacles qui se dressent, ce n’est pas dur de comprendre pourquoi certains abandonnent.

Evidemment, tout ce background nous rend le personnage de Tony attachant. C’est révoltant de le voir se démener pour tenter de s’en sortir, et crouler sous la fatigue, les dettes, le stress. Autant de coups d’épée dans l’eau. Alors quand Raphaël débarque dans sa vie et que les deux jeunes hommes comprennent qu’ils peuvent chacun s’apporter quelque chose, Tony y voit sûrement un signe du destin, et comment l’en blâmer ?

Je ne vous en dirai pas plus sur l’histoire pour ne rien vous dévoiler, sachez que, cette fois encore, Claire Favan nous entortille dans une intrigue où tout s’imbrique, tout se relie, tout est calculé. Mon seul petit regret, c’est que j’avais deviné ce que cachait Raphaël – même si je me demande si l’autrice a vraiment cherché à le dissimuler tant ça m’a vite paru évident – même si finalement ce qui m’intéressait était vraiment de voir comment les choses allaient se terminer. Et fiouuuuuuu !

Je me rappelle avoir dû stopper ma lecture pour aller dormir (quand même) ou travailler (eh oui), et d’en avoir parlé à mes collègues tant ça m’obsédait : j’ai vécu ma lecture comme en apnée, sous tension. J’adore ce que Claire arrive à insuffler à ses textes, cette ambiance particulière qui les rend addictifs.

Alors si vous ne connaissez pas encore les romans de Claire Favan, foncez ! Si vous aimez les romans noirs, psychologiques, où les choses ne sont pas forcément ce qu’elles semblent être, n’hésitez pas à découvrir De nulle part !

De la même autrice :

Publicité

16 réflexions sur “De nulle part – Claire Favan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s