Wild Crows, tome 2 : Révélation – Blandine P. Martin

wild-crows-tome-2-revelation-1034165.jpg

 

Éditeur : Auto-édité

Parution : Avril 2018

Genre : Romance

 

Résumé : Le bonheur est un équilibre fragile, Joe va l’apprendre de la pire des manières. Les mots de Mack résonnent encore dans sa tête.

« Quand quelque chose de bien se passe, quand on peut profiter d’une accalmie, on le sait tous au fond, c’est temporaire ; tôt ou tard, une merde surviendra, c’est toujours comme ça. »

Être la fille du président des Wild Crows n’a rien d’une bénédiction, c’est un lourd fardeau à porter. Le club a du sang sur les mains, et Joe devra payer sa part des représailles.

Une longue traversée des Enfers l’attend, mais les épreuves rapprochent les âmes meurtries.

Alors que le club reprend ses marques, les fantômes du passé resurgissent. Quand le cœur même de la ville est atteint, des alliances surprenantes peuvent voir le jour.

 

Avis : L’année dernière je découvrais avec beaucoup de plaisir le premier tome des Wild Crows. Et, rappelez-vous, la fin m’avait laissée complètement choquée, désespérée, sans voix – je pense que ceux qui l’ont lu comprendront aisément !

Suite au décès de sa mère, Joe découvre l’identité de son père, et décide de partir à sa rencontre. Là, elle découvre le monde impitoyable des Wild Crows, mais aussi une belle et grande famille dans laquelle elle ne tarde pas à trouver sa place. Marquée par les événements survenus à la fin du premier tome, Joe est décidée plus que jamais à ne pas se laisser sombrer. Et, quand Tommy, le neveu d’Ash disparaît, il est évident pour elle qu’elle ne restera pas à rien faire.

J’ai beaucoup aimé retrouver l’univers de ces bikers au grand cœur. Pour être sûre de tout bien avoir en tête, j’ai commencé par relire le premier tome (bon, et je l’avoue, aussi parce que je l’avais adoré). Puis je me suis plongée dans le deuxième tome, et, chose que j’ai beaucoup apprécié, on reprend pile là où on en était restés. Pas de saut dans le temps, pas d’ellipse, non, on retrouve nos personnages dans la même m**** où on les avaient laissés. Et je vous avoue que j’ai eu un peu mal au cœur en me rendant compte que je les avais laissés dans cette situation pendant des mois et des mois (oui, je sais, ce n’est qu’un roman, mais quand même !).

Dès les premiers chapitres, je me suis trouvée à nouveau complètement happée par cet univers si particulier. Chose appréciable, on reprend là où on en était resté dans le tome précédent, et ça c’est plutôt chouette. Pas de saut dans le temps, pas besoin de relire la fin du premier livre (sauf si, comme moi, vous voulez tout vous remettre en tête et vous imprégnez totalement de l’ambiance) – d’autant plus qu’elle était suffisamment marquante pour rester en tête. Dans un premier temps, j’ai eu l’impression que Joe n’était pas « assez » traumatisée par ce qu’elle avait vécu. Et puis, j’ai réfléchi (oui oui, parfois ça m’arrive ! 😛 ). Avec les Wild Crows, Joe s’est trouvé une famille. Surtout avec Mona, son père, Ash. Si les mots n’ont pas toujours besoin d’être prononcés, elle sait qu’elle peut compter sur eux, qu’elle n’est pas seule. J’ai finalement été bluffée par sa force, son mental, sa volonté. Finalement, elle met toute son énergie à sauver une autre âme, oubliant le temps de quelques instants la propre horreur de ce qu’elle a vécu.

Dès les premiers chapitres, je me suis sentie fondre pour Ash, pour cette relation spéciale, unique qui naît petit à petit du drame, de l’horreur qu’ils ont vécu (presque) ensemble. D’ailleurs, si dans le premier tome on voyait se créer le lien entre Joe et son père, ici, maintenant qu’il est établi, on découvre davantage Ash, et je comprends enfin ces hashtags et ces déclarations d’amour que j’avais vu par-ci par-là sur les réseaux sociaux 😛  J’ai beaucoup aimé leur complicité naissante, et ce qui sous-tend petit à petit, même si pour le moment il est principalement question d’amitié – j’aime le fait que Blandine prend bien le temps d’installer la romance. On retrouve également ici, toujours de temps en temps le point de vue de Jerry, ce que j’avais beaucoup apprécié dans le précédent tome, permettant ainsi de rentrer dans les pensées de cet homme menant les siens d’une main de fer.

Quand à l’intrigue en elle-même, on se retrouve ici avec une nouvelle incursion dans ce que l’humain fait de pire. Quand deux enfants sont enlevés, et à plus forte raison quand l’un d’eux se trouve être le neveu d’un des Wild Crows, les troupes se mobilisent et sont prêtes à tout pour retrouver le coupable, nous offrant d’intenses moments de tension et de suspens. Inutile de vous dire que je suis encore passée par tout un tas d’émotions !

Malgré quelques répétitions (forcément, plus « visibles » quand on enchaîne les tomes), j’aime toujours beaucoup la plume de l’autrice, fluide et simple. Ses descriptions ou ses scènes d’action sont parfaitement maîtrisées, et c’est un régal de la lire !

En bref, vous l’aurez compris, voici une suite que j’ai adoré. La fin, moins violente que celle du premier tome, laisse présager des choses intéressantes pour la suite. Alors si vous ne connaissez pas encore cette saga, que vous cherchez une lecture originale, qui ne vous ménagera pas, une ambiance captivante, sombre, teintée de romance, n’hésitez pas à partir à la rencontre des Wild Crows !

 

De la même autrice :

8 réflexions sur “Wild Crows, tome 2 : Révélation – Blandine P. Martin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s