#Trahie – Louison Nielman

NIELMAN_#Trahie_EXE.indd

 

Éditeur : Scrineo

Collection : Engagé

Parution : 9 janvier 2020

Genre : Jeunesse, dès 12 ans

 

Résumé : À 14 ans, Apolline ne pensait pas qu’Aurian pourrait la remarquer, et pourtant… Depuis cette fameuse soirée, son cœur danse dans les bras de ce lycéen dont elle est folle amoureuse.

Mais quand Aurian va trop loin, l’amour vole en éclat.

Trahie, l’adolescente vit une véritable descente aux enfers, ne sachant plus vers qui se tourner…

Comment se reconstruire quand les autres sont capables du pire ?

 

Avis : Quand j’ai vu ce titre dans le programme des éditions Scrineo, j’avais très envie de le découvrir. J’aime beaucoup les romans qui abordent des sujets importants, qui parlent de harcèlement, pas parce que je suis sadique, mais parce que ça reste malheureusement toujours d’actualité et que je trouve que c’est important de sensibiliser les plus jeunes. Alors quand en plus c’est bien fait, c’est parfait !

Apolline a 14 ans, et l’envie de vivre propre à cet âge. Quand elle croise le regard d’Aurian, ce beau lycéen, elle se dit qu’il ne la remarquera jamais. Pourtant l’inimaginable arrive, et bientôt, les voilà qui sortent ensemble. Apolline est sur un petit nuage. Peu importe les rumeurs qu’essaie de lui rapporter sa grande sœur. Peu importe la différence d’âge ou si ses notes baissent un peu. Pourtant, un jour, les choses dérapent et Aurian va trop loin. Trahie, meurtrie au plus profond d’elle, Apolline arrivera-t-elle à parler ? Et surtout, à se relever avant qu’il ne soit trop tard ?

Le roman commence par un compte à rebours. J-23. 23 petits jours avant que tout vole en éclats, avant que le compte de fée ne vire au cauchemar. Jour après jour, on voit leur histoire commencer, éclore. A l’approche du jour fatidique, on guette les signes, on attend le drame. Ce rythme crée une tension, et pour être honnête, les pages ont défilées à toute vitesse. Pas seulement avant. Parce que l’histoire ne s’arrête pas là, à cette triste soirée. Il y a l’après. Le moment où Apo comprend que celui qu’elle aime l’a trahie. Le moment où les autres découvrent. Le moment où il faut parler. Avancer. Toute cette reconstruction qui a été si intéressante à suivre ici.

Sans minimiser, en lisant le résumé et les rumeurs sur Aurian, je m’attendais à quelque chose de «  »pire » ». Pourtant, même s’il ne s’agit « que » d’une photo, on parle du corps de quelqu’un, d’une intimité violée, et de tout ce que ça implique, de moquerie, d’harcèlement. A l’heure d’internet et des réseaux sociaux, de Snapchat, des groupes Facebook, les informations se diffusent à toute vitesse, et très vite tout le monde devient finalement complices. Si Aurian n’aurait jamais dû agir ainsi à la base, c’est sûr, ses amis sont peut-être les pires, en s’appropriant à leur tour le corps d’une autre. En tout cas, de tels comportements sont clairement inacceptables, et le plus rageant quand on y pense c’est que probablement aucun d’entre eux n’aurait aimé se retrouver à la place d’Apo.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’autrice. Belle, poétique, elle ne tombe jamais dans le pathos sans oublier pour autant de faire passer son message. De rappeler qu’il faut se demander si l’on est prêt, la première fois (et si l’on en a vraiment envie les suivantes). Rappeler aussi à quel point un tel comportement comme ici par Aurian et ses potes est punissable, que le (cyber)harcèlement n’est pas à prendre à la légère. Rappeler les notions de vie privée, de consentement, de respect. Rappeler l’importance de parler dans de tels cas (on retrouve d’ailleurs à la fin du livre tout un tas de liens et de numéros à contacter si le lecteur ou l’un de ses proches est concerné). Mais, au-delà de l’horreur que vie Apo, je retiens aussi l’espoir, sa propre force, mais aussi la force et le soutien des siens. J’aimerais vraiment qu’avec ce genre de romans, les choses changent, pour qu’un jour, en en lisant un, on se dise « c’est fou ce genre d’histoire, ça ne se passerait jamais aujourd’hui » – oui je crois que je rêve un peu, mais bon…

En bref, voici un roman poignant, mais essentiel, sur le harcèlement, le consentement, le respect et la vie privée. Un roman à lire absolument. Dès 12 ans.

 

D’autres romans qui parlent de harcèlement :

14 réflexions sur “#Trahie – Louison Nielman

  1. Un sujet dur… C’est terrible. Un sujet qui, malheureusement, comme tu le soulignes, est d’actualité.
    Je ne lirai pas, parce que j’ai mal pour ces enfants. Je ne peux que te conseiller les romans d’Amélia Varin ou Ames en otage de Marianna

    Bisous

  2. Pingback: Une graine de confiance pour Luna – Kochka & Raphaëlle Michaud | ☆ L'heure de lire ☆

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s